Australie : Bolt ne sera pas footballeur pro chez les Mariners

Le club australien n’a pas réussi à s’entendre avec l’octuple champion olympique sur le montant d’un salaire.

Usain Bolt ne sera pas professionnel chez les Central Coast Mariners, le club australien ayant mis fin vendredi à la période d’essai de l’ex-roi du sprint qui rêvait d’une reconversion inédite en footballeur.

“Avec effet immédiat”. L’octuple champion olympique s’entraînait depuis août avec le petit club basé à Gosford, près de Sydney, dans l’espoir de convaincre les Mariners de lui accorder un contrat pro. “Les Central Coast Mariners et le représentant de Usain Bolt Ricky Simms peuvent annoncer aujourd’hui que la période d’essai à durée indéterminée de Usain Bolt chez les Mariners est terminée, avec effet immédiat”, a annoncé le club dans un communiqué.

Deux buts… Après des essais avortés en Allemagne, en Afrique du Sud et en Norvège, l’apprenti attaquant n’avait jamais semblé aussi près d’accomplir son rêve d’enfant. Numéro 95 sur le dos, référence à son record sur 100 m (9.58), il avait notammentréussi un doublé pour son premier match comme titulaire, en amical, le 12 octobre.

… mais des exigences de salaire trop élevées. Mais des doutes étaient apparus le mois dernier quant à son avenir comme footballeur professionnel, les Mariners émettant de grosses réserves concernant l’aboutissement des négociations d’un éventuel contrat. Le montant proposé par le club aurait été bien inférieur aux exigences du Jamaïcain : selon le Sydney Daily Telegraph, l’offre des Mariners aurait avoisiné les 150.000 dollars australiens (moins de 100.000 euros). Bien loin des 3 millions de dollars australiens (près d’1,8 million d’euros) discutés initialement par l’entourage de l’ex-athlète. Et il aurait fallu que des sponsors extérieurs mettent au bout.

“Comme indiqué précédemment, le club et (le représentant de Bolt) Ricky Simms ont eu des conversations avec des partenaires extérieurs pour trouver une solution commerciale qui convienne à toutes les parties”, ont indiqué les Mariners. “En dépit de partenaires potentiels encourageants, Bolt et les Central Coast Mariners en ont conclu amicalement qu’ils ne parviendraient pas à trouver un accord convenable dans un délai convenable”, précise le communiqué.

Bolt remercie le club. La “Foudre”, qui a pris sa retraite d’athlète l’an passé, a remercié les Mariners de lui avoir permis de tenter sa chance. “Je voudrais remercier les propriétaires des Central Coast Mariners, la direction, les employés, les joueurs et les supporteurs pour m’avoir si bien accueilli”, a déclaré Bolt, qui se trouve vraisemblablement à Melbourne et devrait prochainement partir pour l’Europe. “Je souhaite au club le succès pour la saison qui vient”, a-t-il conclu.

Foot : Arsène Wenger promet de revenir en 2019

Le légendaire entraîneur alsacien, qui a quitté Arsenal cet été, n’a cependant pas dévoilé sa prochaine destination. 

Arsene Wenger a promis mercredi qu’il serait de retour dans le football début 2019, même s’il ne sait pas encore dans quel club il évoluera. Wenger, 69 ans, avait quitté Arsenal à la fin de la saison dernière après 22 ans de règne, mais avait assuré à l’époque qu’il n’en avait pas fini avec le foot. Interrogé sur Sky Sports sur la date de son retour, l’entraîneur français a répondu : “Au début de l’année”.

“Ça va faire bizarre d’aller ailleurs mais je ne peux pas vous dire (où je serai) (…) Je serai quelque part, mais je ne sais pas où”, a-t-il ajouté. “Je me suis bien reposé et j’ai regardé beaucoup de football. J’ai beaucoup de bons souvenirs et ça me manque.” 

Wenger heureux du début de saison d’Arsenal. Wenger a par ailleurs déclaré qu’il était heureux du début de saison de son ancien club, désormais entraîné par l’Espagnol Unai Emery. Malgré deux défaites d’entrée, Arsenal est actuellement quatrième du championnat anglais, à quatre points du leader et champion en titre Manchester City.

“Quand Arsenal gagne, je suis content”, a affirmé Wenger. “Je pense avoir travaillé dur et avoir laissé le club en bon état. Après, je suis un supporter comme un autre – je veux qu’ils gagnent des matches.” 

 Foot : Vincenzo Iaquinta, champion du monde avec l’Italie, condamné à deux ans de prison

L’ancien attaquant, champion du monde en 2006, a été condamné pour détention d’armes à feu et liens avec le groupe mafieux Ndrangheta. 

L’ancien footballeur italien Vincenzo Iaquinta, champion du monde 2006, a été condamné mercredi à deux ans de prison ferme par un tribunal italien, pour des crimes liés à la possession d’armes avec des circonstances aggravantes mafieuses. Le procureur avait requis une peine de six ans d’emprisonnement pour l’ex-attaquant de la Juventus Turin, 38 ans et 40 sélections, pour détention d’armes à feu et liens avec le groupe mafieux Ndrangheta dans le nord de l’Italie.

Son père condamné à 19 ans de prison. Par ailleurs, son père Guiseppe, un entrepreneur accusé d’affiliation à la Ndrangheta, a été condamné à 19 ans de prison. En mai, le procès a impliqué, à des degrés divers, plus de 140 prévenus dont des mafieux et des hommes d’affaires. Ce coup de filet qualifié à l’époque d’historique avait eu lieu en 2015, dans le cadre d’une enquête coordonnée par le parquet de Bologne. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *