Quand Céant se croit plus malin que le renard, il pense à former une commission pour calmer les Pétro-challengers. Par John Wesley Delva.

Quand Céant se croit plus malin que le renard, il pense à former une commission pour calmer les Pétro-challengers. Et voici ma position sur cette idée et je pense que c’est aussi la position de la majorité.

L’idée de formation d’une commission parallèle à L’Etat pour faire suivi à la demande acharnée du peuple, alors qu’il existe déjà des institutions de l’état qui sont rémunérées pour faire leur travail, est purement et simplement démagogique.

Ce n’est en effet qu’une tentative malicieuse et scélérate visant à déresponsabiliser davantage l’Etat face à la mobilisation populaire et pour ainsi en casser la teneur.

On finit d’ailleurs par s’habituer avec cette pratique laxiste de nos différents gouvernements de toujours recourir à la mise sur pied de commissions had hoc quand il arrive le moment de prendre des décisions nationales, rien que dans le dessein de faire passer le temps ou pour éviter de se faire emmerder . Au final ces commissions n’aboutissent jamais à rien…

Ce serait  donc prendre tous les haïtiens pour des nigauds de penser qu’ils n’arriveraient  pas à comprendre que cette affaire de commission n’est qu’une acrobatie politique, une manœuvre dilatoire visant non seulement à endiguer le mouvement des Pétro- challengers dans sa course rageuse vers un procès historique, mais aussi à garantir ce calme nécessaire à la gestion de la feuille de route de l’actuel gouvernement et du mandat présidentiel.

Cela ne passera pas.  Et la mobilisation ne fait que commencer. Le peuple n’a besoin d’aucune commission pour prendre en charge sa revendication actuelle. Il veut traiter directement avec l’Etat de son pays qui lui doit justice et réparation.

Kot kòb petwo karibe a ? Rendevou 18 novanm, on va rééditer l’exploit de 1803 en 2018…

Par John Wesley Delva.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *