Ventes hors normes pour l’album posthume de Johnny Hallyday avec 300.000 exemplaires le premier jour

“Mon pays c’est l’amour” s’est écoulé à 300.000 exemplaires physiques, vendredi, premier jour de sa sortie. Un chiffre hors normes pour le marché français. 

Mon pays c’est l’amour, l’album posthume de Johnny Hallyday s’est vendu vendredi à 300.000 exemplaires physiques (CD et vinyles), un chiffre hors normes pour le marché français pour un premier jour de commercialisation, a annoncé la maison de disque Warner Music France.

Ce chiffre très impressionnant est un record dans la discographie du “taulier” et pour l’histoire récente de l’industrie musicale française. En 1999, son album Sang pour sangs’était écoulé à 250.000 exemplaires lors de son premier jour de vente, avant de devenir son plus gros succès au fil des ans avec plus de deux millions de disques vendus.

Une opération marketing bien rodée. Mon pays c’est l’amour, au regard de ce démarrage en flèche, pourrait devenir le plus gros succès commercial de Johnny Hallyday, mort en décembre dernier à l’âge de 74 ans. En attendant, ce disque, dont la mise en place de 800.000 exemplaires était exceptionnelle au regard de l’industrie musicale actuelle, “n’aura pas été loin de battre le record de vente” dans l’histoire de la musique populaire française pour un premier jour d’exploitation, selon un spécialiste. Au terme d’une opération marketing bien rodée, l’album est sorti à minuit et une minute, vendredi, dans certains magasins, en plus d’être en ligne sur les plateformes de streaming.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *