Facebook : des données de 29 millions de personnes compromises lors du dernier piratage

Le réseau social avait initialement indiqué que 50 millions de comptes avaient été touchés. 

Une faille de sécurité découverte en septembre dans le premier réseau social du monde a permis à des pirates informatiques de compromettre des données personnelles de quelque 29 millions d’usagers, a indiqué Facebook vendredi dans un communiqué, bien moins qu’il ne le craignait initialement.

Facebook a précisé que 15 millions de personnes avaient vu leur nom et leurs contacts personnels compromis et que des détails supplémentaires l’avaient aussi été pour 14 millions d’autres usagers. Facebook avait parlé de 50 millions de comptes compromis en révélant l’affaire le 28 septembre.

Les utilisateurs concernés prévenus par un message. Le piratage est potentiellement bien plus dommageable pour 14 millions d’usagers. Outre le nom et les contacts, les pirates informatiques ont aussi pu avoir accès au sexe, au statut indiquant la situation amoureuse, l’éducation reçue mais aussi à la date de naissance, au lieu d’habitation s’il était renseigné, à l’emploi occupé ainsi qu’aux pages internet et personnes suivies par les usagers concernés.

Facebook a ajouté que les informations d’un million de personnes n’ont pas été compromises. Cette faille est restée active de juillet 2017 à septembre 2018, a ajouté le réseau social. Les messages privés, via Messenger, n’ont eux jamais été accessibles. Les utilisateurs concernés par cette faille de sécurité seront alertés par un message dans leur fil d’actualité, a assuré Facebook. 

Insolite

-Au Pérou, le maire d’un village élu… à pile ou face

Chacun des deux candidats avait obtenu 102 voix sur un total de 347 suffrages exprimés aux élections municipales.

Un pile ou face a permis d’élire vendredi le maire d’un village isolé des Andes au Pérou, où deux candidats étaient à égalité après le scrutin, a annoncé la Commission nationale des élections.

“Merci à la Vierge de mon village”. À Tibillo, dans la région d’Ica (sud-ouest), le hasard a souri à Wilbert Estrada, du parti centriste Action populaire. “Merci à la Vierge de mon village, le tirage au sort m’a été favorable. Je suis très heureux de travailler pour faire avancer ce village oublié”, a déclaré le vainqueur aux journalistes. Wilbert Estrada a battu son propre cousin, Javier Gallegos, du Mouvement régional de travail pour la modernité.

Chacun des deux avait obtenu 102 voix sur un total de 347 suffrages exprimés aux élections municipales du 7 octobre. Deux autres candidats se sont partagé le reste. Cette élection insolite a eu lieu en public, dans le local de la Commission électorale spéciale de la région d’Ica. La pièce de monnaie a été lancée par le commissaire de police du village. Un premier tirage au sort avait déterminé quel candidat hériterait de quel côté de la pièce. Pour le vainqueur, c’était pile, et pour le perdant, face.

Des chercheurs font naître des souriceaux de deux souris femelles

En procédant à une manipulation de cellules-souches, des chercheurs chinois sont parvenus à faire se reproduire des souris femelles entre elles qui ont ensuite atteint l’âge adulte et ont elles-mêmes eux des petits en bonne santé.

Une souris née de deux mères et qui a elle-même eu des petits en bonne santé, c’est le résultat auquel est parvenue une équipe de chercheurs chinois. Grâce aux cellules-souches, deux parents de même sexe pourraient donc se reproduire, comme le montre leur étude publiée jeudi dans la revue Cell Press

Une sélection rigoureuse de cellules-souches. Les chercheurs expliquent avoir voulu répondre à la question : pourquoi les mammifères ont-ils obligatoirement recours à la reproduction sexuée contrairement aux reptiles, amphibiens et certains poissons ? Pour y répondre, ils ont eu recours à une manipulation de cellules-souches embryonnaires disposant d’un seul jeu de chromosomes (et non d’une paire).

Cette particularité obtenue par des traitements électrique et chimique permet de ne pas soumettre le gène ainsi formé au principe du dominant-récessif – qui signifie que dans une paire de chromosomes, l’un deux s’exprime tandis que l’autre est réduite au silence. 

Des embryons réimplantés avec succès. Ce matériel génétique a ensuite été injecté dans des ovocytes provenant d’une autre souris (complétant ainsi les paires incomplètes pour obtenir le nombre de chromosomes nécessaire). Les embryons ont enfin été transplantés dans l’utérus d’une autre souris où ils se sont développé jusqu’au terme. Sur les 210 embryons implantés, 29 souris nées de deux femelles sont nées en bonne santé. Elles ont même donné naissance à des souriceaux à leur tour. 

Un échec avec les souris mâles. Les chercheurs chinois ont tenté la même expérience en mêlant des chromosomes mâles (encore plus rigoureusement sélectionnés) avec des spermatozoïdes qu’ils ont ensuite implantés dans un ovocyte sans noyau (qui contient les gènes femelles). Les embryons ainsi formés ont été également implantés dans un utérus de souris femelle et 12 souriceaux sont nés en bonne santé de deux pères génétiques. Mais ils sont morts 48 heures après leur naissance. 

Une expérience qui pourrait rester théorique. Une réussite scientifique qui promet de poser de nombreuses questions éthiques ne serait-ce que pour passer à d’autres espèces de mammifères avant même d’envisager une application aux humains. Par ailleurs, chaque espèce a un génome spécifique et pourrait être difficilement transposable. 

Avant les “midterms”, Facebook supprime des centaines de pages pour contrer la manipulation

Facebook a annoncé jeudi avoir fermé 559 pages et 251 comptes ayant diffusé de fausses informations ou de fausses publicités. Le réseau social cherche à rassurer avant les élections des “midterms” aux Etats-Unis.

Facebook a indiqué jeudi avoir fermé 559 pages et 251 comptes ayant enfreint ses règles contre le spam, dont des “usines à publicité” prétendant être des forums de débats politiques. Cette annonce intervient alors que le réseau social s’efforce d’empêcher que sa plateforme soit utilisée pour semer désinformation et division à l’approche des élections américaines de mi-mandat en novembre.

Diffusion de fausses informations. Facebook a fermé les pages et comptes en question pour avoir violé de manière répétée ses conditions d’utilisation contre le spam et “les comportements inauthentiques coordonnés”, ont écrit le chef de la cybersécurité de Facebook, Nathaniel Gleicher, et le responsable produits Oscar Rodriguez, dans un post de blog. “Beaucoup utilisaient de faux comptes ou plusieurs comptes avec le même nom et postaient d’énormes quantités de contenu à travers un réseau de groupes et de pages (sur Facebook, NDLR) pour diriger le trafic vers leurs sites”, ont-ils expliqué. “Beaucoup ont utilisé les mêmes techniques pour que leur contenu semble plus populaire sur Facebook qu’il ne l’était vraiment”.

“Usines à publicités”. D’autres pages et comptes fermés étaient “des usines à publicités” utilisant Facebook pour faire croire aux utilisateurs qu’elles étaient des forums de débats politiques, selon les deux responsables. Facebook est en train de mettre sur pied une cellule de crise dans son siège de la Silicon Valley pour que le réseau social ne soit pas utilisé pour interférer dans les prochaines élections au Brésil et aux Etats-Unis. Et ses équipes préparent des réponses à des scénarios potentiels comme une vague de fausses informations ou des campagnes pour faire croire aux gens – à tort – qu’ils peuvent voter par texto, selon des responsables.

Facebook veut empêcher la répétition de la manipulation d’électeurs qui a eu lieu avant l’élection présidentielle en 2016 aux États-Unis, remportée par Donald Trump. Le patron du réseau social, Mark Zuckerberg, a récemment assuré que Facebook était “mieux préparé” contre les tentatives d’ingérences, alors que planent de nouvelles menaces sur les législatives américaines de novembre.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.