Nouvelle façon de découvrir des contenus”, les stories arrivent dans les résultats Google

De plus en plus de sites internet proposent des contenus au format stories. Google va en rajouter dans ses résultats de recherche.

Les stories seraient-elles en passe de devenir le prochain format indispensable ? Initialement proposées par Snapchat et depuis largement copiées par Instagram et Facebook, elles vont aussi être de plus en plus présentes sur Google, a indiqué la firme lors d’une conférence organisée lundi en Californie. Google, qui permettait déjà à certains éditeurs de créer des stories depuis février, va désormais utiliser l’intelligence artificielle pour en créer automatiquement. Elles s’afficheront dans les résultats de recherche, un moyen d’en créer plus pour un coût limité.

“Un nouveau moyen de découvrir des contenus”

“Nous doublons nos efforts sur les stories dans le moteur de recherche”, a expliqué Cathy Edwards, la responsable de l’ingénierie pour les recherches d’images lors de la conférence organisée à San Francisco lundi. L’intelligence artificielle sera notamment utilisée pour créer des stories autour des “gens importants”, notamment les célébrités et les sportifs de haut niveau. En plus des résultats de recherche traditionnels, ces nouvelles stories seront également affichées dans les recherches d’image et dans les “cards”, le nom donné aux encadrés présentant les éléments importants sur une personnalité ou un événement, et qui s’affiche en tête des résultats.

Ces toutes premières stories développées autour des célébrités et des sportifs présenteront “les faits et les moments importants de leur vie dans un format plus visuel et plus riche”, indique Google. “Ce format permettra d’accéder facilement à un article sur cet événement, simplement en appuyant sur la story”, poursuit le groupe qui voit dans les stories “un nouveau moyen de découvrir des contenus”.

Lancée en février, la première expérimentation des stories dans Google avait été confiée aux éditeurs de presse américains. Signe de son grand intérêt pour le format, Google avait décidé d’aider financièrement certains partenaires pour les encourager à créer des stories. Après cette phase de test, le groupe semble donc décidé à accélérer. 

Un format très prisé des jeunes

Les stories sont apparues en 2013 lors de leur lancement par Snapchat. À l’époque, le réseau social part d’un concept simple : il ne souhaite pas permettre à ses utilisateurs d’envoyer des messages à tous leurs contacts d’un coup. Car même si une telle possibilité entraînerait une hausse temporaire de l’engagement (l’utilisation), elle serait rapidement considérée comme du spam. Les stories, qui s’affichent à tous les contacts d’un utilisateur et disparaissent au bout de 24 heures, permettent à chacun de décider s’il souhaite les regarder ou non. Fort du succès de ce lancement et de l’appétit des médias, Snapchat lance finalement en 2015 une version des stories dédiée aux médias. Les éditeurs sélectionnés doivent créer une édition complète de huit à douze stories par jour en mélangeant les contenus visuels, le texte et les liens vers des articles. Les jeunes, plus gros utilisateurs de Snapchat, découvrent dans cet espace baptisé Discover une nouvelle façon de s’informer et la majorité des médias français dépassent le million de vues chaque jour dans l’application.

Depuis, les stories se sont imposées comme un format à part entière. Lancées en août 2016, celles d’Instagram sont désormais utilisées par plus de 400 millions d’utilisateurs dans le monde. Facebook en a également lancé et y voit un moyen de séduire les jeunes qui ont tendance à délaisser son réseau social. L’accélération de Google dans le domaine montre bien l’importance prise par ce format en quelques mois : il est vu par les entreprises du numérique comme un nouveau mode de communication, et même un nouveau mode d’information.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *