Venezuela : un navire-hôpital chinois apporte une aide médicale gratuite

Le navire-hôpital chinois “L’Arche de Paris” a mouillé dans un port proche de Caracas pour apporter une assistance gratuite durant une semaine à un Venezuela en pleine crise économique et sanitaire.

Un navire-hôpital militaire chinois est arrivé samedi au Venezuela pour apporter une assistance médicale gratuite durant une semaine dans un pays en pleine crise économique et sanitaire.

500 lits, 35 unités de soins intensifs et 12 salles d’opérations. “Ils vont recevoir des patients pendant toute la semaine”, a déclaré à la presse le ministre de la Défense vénézuélien, le général Vladimir Padrino, peu après l’arrivée du He Ping Fang Zhou, “L’Arche de Paix”, à La Guaira, un port à environ 40 km de Caracas. Le navire de 178 mètres est équipé de 500 lits, 35 unités de soins intensifs et 12 salles d’opérations. L’équipage a été accueilli par des danses typiques vénézuéliennes. “Nous accueillons dans notre patrie bien aimée le navire-hôpital de l’armée chinoise, l’Arche de la Paix”, a salué sur Twitter le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Russie : l’opposant Alexeï Navalny de nouveau arrêté dès sa sortie de prison

Arrêté lundi alors qu’il venait de finir de purger une peine de 30 jours de prison, il risque jusqu’à 20 jours de prison, selon sa porte-parole. 

L’opposant russe Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté lundi dès sa sortie de prison où il venait de purger une peine de 30 jours pour avoir organisé une manifestation non autorisée.

Il risque jusqu’à 20 jours de prison. Alexeï Navalny était attendu à sa sortie du centre de détention, au lever du jour, par des policiers qui l’ont aussitôt emmené. Il a été emmené à un poste de police du centre de Moscou en vue d’être présenté à un juge plus tard dans la journée, a précisé sur Twitter sa porte-parole, Kira Yarmysh. Accusé d’avoir violé une autre loi sur les manifestations, Alexeï Navalny encourt jusqu’à 20 jours de prison, a-t-elle ajouté. 

A l’origine d’une manifestation contre la réforme des retraites. L’opposant avait été condamné à 30 jours de détention le 28 août pour une manifestation non autorisée en janvier pendant laquelle il avait appelé à boycotter l’élection présidentielle du 18 mars. Alexeï Navalny avait accusé les autorités de l’avoir envoyé en prison pour l’empêcher de manifester le 9 septembre contre un projet gouvernemental de réforme des retraites alors que se tenaient des élections locales. Malgré son emprisonnement ce jour-là, des milliers de Russes ont répondu à son appel dans tout le pays contre la réforme des retraites et la police a procédé à des dizaines d’arrestations.

Empêché de participer à la présidentielle. Alexeï Navalny est devenu la principale figure de l’opposition russe depuis d’imposantes manifestations en 2011 et 2012. Plusieurs manifestations qui comptent parmi les plus importantes récemment organisées en Russie se sont déroulées à son appel et sa rhétorique anti-corruption trouve un écho particulier auprès des jeunes qui le suivent sur internet. Alexeï Navalny, qui avait été empêché de participer à l’élection présidentielle de mars, avait déjà été emprisonné durant un mois en juin après avoir organisé des manifestations contre le président Vladimir Poutine avant sa prise de fonction en mai pour un quatrième mandat. Il avait été libéré le jour-même du début de la Coupe du monde de football en Russie.

Attentat d’Ahvaz : l’Iran convoque trois diplomates européens

L’Iran a convoqué des diplomates représentant le Danemark, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, pour protester contre le fait que “leurs pays respectifs abritent certains membres du groupe terroriste ayant perpétré l’attaque terroriste”.

L’Iran a convoqué samedi trois diplomates européens, représentant le Danemark, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, après l’attentat lors d’un défilé militaire à Ahvaz, dans l’ouest du pays, qui a fait au moins 29 morts, a indiqué l’agence officielle IRNA.

Une liste noire des groupes terroristes. Les ambassadeurs danois et néerlandais et le chargé d’affaires britannique ont entendu “les fortes protestations de l’Iran contre le fait que leurs pays respectifs abritent certains membres du groupe terroriste ayant perpétré l’attaque terroriste”, a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères cité par l’agence IRNA. “Il n’est pas acceptable que l’Union européenne ne mette pas sur sa liste noire les membres de ces groupes terroristes tant qu’ils ne commettent pas de crime sur le sol européen”, a déploré la diplomatie iranienne.

Une des attaques les plus meurtrières depuis près de huit ans. L’attaque, menée au fusil mitrailleur AK-47, a été revendiquée par le groupe djihadiste État islamique  (EI), qui dit répondre aux interventions de l’Iran dans la région. “Les ambassadeurs ont exprimé leurs profonds regrets au sujet de l’incident et promis de répercuter auprès de leurs gouvernements respectifs toutes les questions soulevées”, a rapporté IRNA. “Ils ont aussi fait part de la volonté de leur pays de coopérer avec l’Iran pour identifier les auteurs et échanger des renseignements”, a ajouté l’agence. 

L’attaque, qui a également fait 57 blessés, dont certains dans un état grave, a été l’une des plus meurtrières connues par l’Iran en près de huit ans. Le président Hassan Rohani, qui s’apprêtait à partir pour l’Assemblée générale de l’ONU à New York, a promis une réponse “terrible”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *