Samsung dévoile le Galaxy A7, son nouveau smartphone milieu de gamme

Le Galaxy A7 est le premier smartphone de Samsung à être doté d’un triple capteur photo. Il sera commercialisé mi-octobre pour 349 euros.

Ne pas rester simple spectateur. Alors que le marché des smartphones milieu de gamme à moins de 400 euros est en train de se tendre considérablement en France et en Europe suite à l’arrivée des constructeurs chinois Xiaomi et Oppo, mais aussi en raison de l’offensive de Huawei, Samsung a décidé de réagir. Le constructeur a annoncé jeudi un nouveau smartphone milieu de gamme, le Galaxy A7. Il sera commercialisé en France à partir de la mi-octobre pour 349 euros. Il est doté des trois capteurs photos, une première chez Samsung.

Insolite

-États-Unis : un restaurant sert des homards infusés au cannabis

Pour atténuer la douleur supposée du homard lors de sa cuisson – et attendrir sa chair – un restaurant du Maine a mis au point une technique pour infuser les crustacés dans une eau au cannabis.

Le restaurant le Charlotte’s Legendary Lobster Pound installé dans le Maine ne sert pas n’importe quel homard. Le sien est “infusé” au cannabis avant d’être cuit à la vapeur, comme le rapporte The Independent (en anglais) mardi. 

Un homard infusé au cannabis. “L’animal va être tué”, explique la propriétaire Charlotte Gill. Mais “il est beaucoup plus humain de rendre cela agréable.” Par ailleurs, le goût du crustacé serait ainsi meilleur car l’animal serait plus détendu. Le dispositif est simple, à la demande du client, le homard est placé dans une boîte fermée contenant de l’eau. De la fumée de cannabis est ensuite soufflée à l’intérieur pour détendre le crustacé. Celui-ci ressentirait alors moins de douleur au moment de la cuisson, selon le restaurant.

Un vrai effet apaisant ? Un effet apaisant qui semble pourtant peu probable. Selon le média spécialisé The Cannabist, le THC – le composé chimique qui produit les effets neurologiques du cannabis – ne serait pas soluble dans l’eau. Cette “infusion” aurait donc peu voire aucun effet sur le homard. 

Une méthode en faveur du bien-être animal, selon la propriétaire. Cette méthode, qui a demandé un an de mise au point, prend néanmoins racine dans l’engagement de la propriétaire Charlotte Gill – qui possède par ailleurs une licence pour faire pousser du cannabis médical – envers le bien-être animal. Depuis le début de l’année, elle n’ébouillante plus ses homards vivants par égard pour la douleur qu’ils ressentiraient lors de cette cuisson. En janvier dernier, la Suisse a également interdit de plonger les homards vivants dans l’eau, ceux-ci doivent être assommés avant d’être cuits. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *