États-Unis : l’ouragan Florence rétrogradé en catégorie 2

États-Unis : l’ouragan Florence rétrogradé en catégorie 2

“Florence est désormais un ouragan de catégorie 2 sur l’échelle de Saffir-Simpson” (qui compte cinq degrés), a indiqué mercredi l’institut météorologique (NHC).

L’ouragan Florence, qui se dirige vers la côte Est des États-Unis, a été rétrogradé mercredi d’un cran en une tempête catégorie 2, a annoncé l’institut américain de surveillance, qui a souligné que les intempéries devraient faire de gros dégâts. “Florence est désormais un ouragan de catégorie 2 sur l’échelle de Saffir-Simpson” (qui compte cinq degrés), a indiqué cet institut météorologique (NHC) en fin de soirée.

Risque de crue. Les autorités américaines ont mis en garde mercredi contre les précipitations et crues catastrophiques que risque de causer l’ouragan Florence sur une vaste portion de la côte est du pays, menaçant des millions d’habitants malgré des vents qui ont baissé en intensité.

Trois Etats particulièrement concernés. Environ 1,7 million de personnes ont été sommées de se mettre à l’abri loin du rivage de la Caroline du Sud, de la Caroline du Nord et de la Virginie. Ces trois États de la côte atlantique sont les plus menacés par l’ouragan.

Philippines : évacuations de milliers de personnes avant l’arrivée d’un violent typhon

Des milliers d’habitants des zones côtières du nord des Philippines ont été évacués en prévision de l’arrivée du typhon Mangkhut qui progresse dans le Pacifique avec des vents à 255 km/h.

Les Philippines ont commencé à évacuer des milliers de personnes des zones côtières du Nord de l’archipel en prévision de l’arrivée samedi du très violent typhonMangkhut, qui est accompagné de rafales à 255 km/h.

Un typhon vers les Philippines et la Chine méridionale. Les autorités ont précisé que dix millions de Philippins vivaient dans les régions se trouvant sur la trajectoire prévue de la tempête, qui progressait jeudi dans le Pacifique. Des millions d’autres résident sur les côtes de Chine méridionale, que le typhon touchera dans la foulée.

Des évacuations préventives. Des milliers de personnes ont commencé à être évacuées du littoral de la pointe nord de Luzon, l’île principale des Philippines, où Mangkhut est attendu aux premières heures de samedi. “Les évacuations préventives sont en cours dans nos municipalités côtières, dans les villages qui sont exposés”, a déclaré le porte-parole du gouvernement local Rogelio Sending. “Nous allons procéder à davantage d’évacuations.”

Des vents à 205 km/h. L’agence météorologique philippine a indiqué que Mangkhut était à ce stade la tempête tropicale la plus violente de l’année, avec des vents soufflant à 205 km/h. Le typhon devrait en outre accroître la violence des pluies de mousson qui ont déjà provoqué d’importantes inondations dans le centre de Luzon, une zone agricole au nord de Manille.

Israël rouvre son seul point de passage pour les personnes avec Gaza

Jeudi, le terminal d’Erez, seul lien physique de Gaza avec l’extérieur, a rouvert ses portes après avoir été fermé le 5 septembre dernier. 

Israël a rouvert jeudi matin le seul point de passage pour les Palestiniens entre la bande de Gaza sous blocus et son territoire, après une semaine de fermeture consécutive à des heurts à proximité, ont indiqué les autorités israéliennes.

Des installations endommagées début septembre. Israël avait annoncé le 5 septembre fermer le terminal d’Erez, mince lien physique avec l’extérieur pour les habitants de l’enclave palestinienne, le temps de réparer des dégâts causés la veille par des protestataires palestiniens. Le 4 septembre, des milliers de Palestiniens avaient manifesté aux abords du terminal. Des violences avaient opposé une partie d’entre eux aux soldats israéliens postés sur la frontière. Des installations alentour avaient été endommagées, au cours de cette protestation rare si près du terminal lourdement gardé.

Depuis la fermeture, Israël ne laissait plus passer que les cas humanitaires, comme des patients nécessitant des soins en Israël ou au-delà. Selon les autorités israéliennes, environ un millier de Gazaouis franchissent Erez chaque jour en temps normal : des malades, mais aussi des hommes d’affaires ou des étudiants.

Une ouverture tributaire des tensions entre Israël et le Hamas. Même si Israël n’accorde les permis qu’au compte-gouttes, Erez offre une relative ouverture pour les Palestiniens reclus dans l’enclave. Mais cette ouverture, dépendante des seules autorités israéliennes, est tributaire du niveau des tensions entre Israël et le mouvement islamiste Hamas qui dirige la bande de Gaza et ses alliés palestiniens. L’enclave n’a d’autre frontière qu’avec l’Égypte qui l’a maintenue fermée quasiment en permanence ces dernières années.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *