Inde : la Cour suprême prend la décision historique de dépénaliser l’homosexualité

La plus haute juridiction de justice indienne a abrogé jeudi une loi datant du 19ème siècle qui pénalisait les pratiques sexuelles entre personnes de même sexe. 

La Cour suprême d’Inde a dépénalisé jeudi l’homosexualité dans la deuxième nation la plus peuplée de la planète, une décision historique mettant fin à une interdiction remontant au 19ème siècle.

Un loi qui était “une arme de harcèlement”. La plus haute instance judiciaire de ce pays d’Asie du Sud de 1,25 milliard d’habitants a jugé illégal un vieil article du code pénal condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe. “La loi était devenue une arme de harcèlement contre la communauté LGBT”, a déclaré le président de la Cour suprême Dipak Misra.

Le Paraguay transfère à nouveau son ambassade en Israël à Tel Aviv

Le Paraguay va transférer de nouveau son ambassade en Israël, pour la rétablir à Tel Aviv, une décision qui a conduit l’Etat hébreu à fermer sa représentation diplomatique à Asunción.  

Le Paraguay a annoncé mercredi qu’il transférait à nouveau son ambassade en Israël à Tel Aviv, un peu plus de trois mois après son déplacement à Jérusalem. La décision a été prise par le gouvernement du nouveau président Mario Abdo Benitez, qui a pris ses fonctions à la mi-août, afin de “contribuer à l’intensification des efforts diplomatiques régionaux et internationaux dans le but de parvenir à une paix élargie, juste et durable au Moyen-Orient”, selon le communiqué.

Israël ferme son ambassade, Abbas en ouvre une. Dans la foulée, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné la fermeture de l’ambassade d’Israël au Paraguay, dans un communiqué qui estime que la “gravissime” décision du Paraguay va porter préjudice aux relations entre les deux pays. Les Palestiniens ont quant à eux annoncé ouvrir “immédiatement” une ambassade à Asunción. “Sous les instructions du président Mahmoud Abbas, l’État de la Palestine a décidé d’ouvrir immédiatement une ambassade dans la capitale du Paraguay, Asunción, en marque d’estime pour la position courageuse du gouvernement paraguayen”, a dit mercredi le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad Al-Malki, cité par l’agence de presse officielle Wafa. 

Tournant diplomatique. Le 21 mai, l’ex-président du Paraguay Horacio Cartes avaitinauguré à Jérusalem la nouvelle ambassade de son pays en Israël, emboîtant le pas aux Etats-Unis dans une démarche de rupture diplomatique qui avait indigné les Palestiniens. A l’époque, le président-élu Mario Abdo Benitez avait remis en question cette décision, assurant ne pas avoir été consulté. Le Paraguay était devenu le troisième pays à rompre avec le consensus international qui voulait que les ambassades soient installées en dehors de Jérusalem, compte tenu du statut disputé de la ville et de la persistance du conflit israélo-palestinien. Les Etats-Unis avaient transféré le 14 mai leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, et le Guatemala avait suivi le mouvement deux jours plus tard.

Les deux Corées se réuniront en sommet à Pyongyang du 18 au 20 septembre

Kim Jong Un et Moon Jae-in se rencontreront lors d’un face-à-face afin de discuter des “mesures pratiques” à prendre en vue de la dénucléarisation. 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in tiendront en septembre à Pyongyang leur troisième sommet pour discuter dudésarmement nucléaire, a annoncé Séoul jeudi.

“Mesures pratiques”. Au cours de ce face-à-face prévu du 18 au 20 septembre, les deux dirigeants discuteront de questions comme “les mesures pratiques” à prendre pour dénucléariser la péninsule, a déclaré à la presse Chung Eui-yong, le conseiller à la sécurité nationale du chef de l’Etat sud-coréen. Les dates de la réunion ont été finalisées mercredi lors d’une visite à Pyongyang de Chung Eui-yong, qui a remis au dirigeant nord-coréen une lettre de Moon Jae-in.

Kim Jong Un s’est dit prêt. Kim Jong Un s’est dit prêt à coopérer avec Séoul comme avec Washington sur la dénucléarisation, a poursuivi l’émissaire sud-coréen. Il “a exprimé sa ferme détermination en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne de même que l’intention de travailler étroitement avec les Etats-Unis (…) pour réaliser cet objectif”, a poursuivi l’émissaire sud-coréen. L’agence officielle nord-coréenne KCNA a également rapporté que Kim Jong Un avait réitéré sa volonté de dénucléarisation. La “volonté” de Kim Jong Un “est d’éradiquer complètement le danger d’un conflit armé et l’horreur de la guerre sur la péninsule coréenne pour la transformer en berceau de paix sans armes nucléaires, libre de toute menace nucléaire”, a dit l’agence.

Avec les Etats-Unis, des hauts et des bas. Au cours d’un sommet historique le 12 juin à Singapour, le président américain Donald Trump et Kim Jong Un étaient parvenus à un compromis très vague en faveur d’une “dénucléarisation complète de la péninsule coréenne”, dont les modalités et le calendrier avaient été repoussés à des négociations de suivi. Cette promesse était loin de l’objectif initial des Etats-Unis, à savoir une “dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible”. Mais les négociations de suivi entre Washington et Pyongyang patinent depuis des semaines, comme l’a encore illustré l’annulation surprise le mois dernier par Donald Trump d’un nouveau voyage en Corée du Nord de son secrétaire d’Etat Mike Pompeo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *