La pêche au filet prend un coup de vieux de 19.000 ans

Des archéologues ont découvert dans une grotte sud-coréenne des indices laissant penser que des techniques de pêche sophistiquées au filet étaient utilisées il y a 29.000 ans, bien plus tôt que ce que l’on pensait jusque là.

La datation au carbone 14 a parlé. Les datations au carbone 14 de quatorze poids de pêche en calcaire découverts en juin dans le comté de Jeongseon ont repoussé les débuts de “l’histoire de la pêche au filet de 19.000 ans”, a déclaré mardi Han Chang-gyun, directeur du musée de l’Université de Yonsei.

Une pêche “très active pour leur subsistance”. Des archéologues avaient déjà découvert ce type de poids (des pierres destinées à faire couler les filets de pêche) dans la préfecture de Fukui, au Japon, et dans la ville de Cheongju, en Corée du Sud. Mais ces découvertes avaient été datées du néolithique, il y a environ 10.000 ans, a-t-il poursuivi. “Cette découverte laisse penser que les humains du paléolithique supérieur pêchaient de façon très active pour leur subsistance”, a ajouté Han Chang-gyun.

Des petits poissons dans des rivières peu profondes. Les poids en calcaire, qui pèsent entre 14 et 52 grammes pour un diamètre de 37 à 56 millimètres, présentent des rainures vraisemblablement creusées pour permettre de les accrocher au fond d’un filet et devaient être utilisés pour attraper de petits poissons dans des rivières peu profondes, a-t-il encore expliqué. Avant cette découverte dans la grotte de Maedun, les plus anciens outils de pêche connus étaient des hameçons datant d’il y a 23.000 ans et découverts sur une île du sud du Japon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *