Dans la nuit de lundi à mardi, Twitter a supprimé des milliers de comptes douteux en France, comme elle le fait partout dans le monde. Mais des internautes ont crié à la censure.

Les internautes membres de Twitter se sont réveillés avec une drôle d’impression mardi : certains ont perdu des dizaines d’abonnés et d’autres ont carrément vu leur compte supprimé quelques temps. Si quelques voix se sont inquiétées d’une possible censure, il n’en est rien : Twitter continue simplement de faire le ménage parmi les utilisateurs douteux qui pullulent sur le réseau social, comme l’indique le Blog du modérateur.

Comptes bloqués. Concrètement, Twitter a mené une opération de vérification des comptes jugés suspects en raison de leur activité. Le réseau en a donc fermé provisoirement un nombre indéterminé et demandé le numéro de téléphone de l’utilisateur pour pouvoir réactiver le compte. Ceux qui n’en ont pas, parce que ce sont des “bots” ou parce qu’ils sont gérés anonymement, sont donc passés hors-ligne. Résultat, des milliers de faux utilisateurs ont disparu du réseau social, entraînant pour certains, une perte conséquente d’abonnés. D’ailleurs, “Bonjour Twitter” était l’une des expressions les plus utilisées mardi matin sur le réseau social, les membres s’inquiétant de cette “purge” soudaine.

Ce qui a mis la puce à l’oreille des utilisateurs, c’est que de nombreux comptes bloqués reflètent des engagements politiques, qu’il s’agisse d’inconnus, ou de personnalités comme l’élue LR Valérie Debord ou la journaliste Aude Lancelin. Un point commun qui tout de suite fait penser à une censure.

La couverture de “Vogue” confiée à un photographe noir (grâce à Beyoncé)

Pour le numéro de septembre, la Une de “Vogue” présentera une photographie de Beyoncé prise par le jeune photographe Tyler Mitchell.

“Vogue” existe depuis 126 ans. Et en septembre prochain, le célèbre magazine va inaugurer une couverture inédite : la photographie qui l’ornera sera pour la première fois prise par un artiste afro-américain, rapporte Huffington Post.

Un numéro consacré à Beyoncé. Cette première est due à Beyoncé à qui le numéro de septembre est consacré. Elle a usé de son pouvoir pour obtenir un droit de regard très étendu sur le contenu du magazine. La chanteuse américaine a ainsi eu la main sur la photo de couverture, sur les photos figurant dans l’article et même sur les légendes. 

Un photographe de 23 ans. Ainsi, pour apparaître sur la couverture, Beyoncé a fait le choix de Tyler Mitchell, un jeune photographe de seulement 23 ans d’origine afro-américaine, connu pour avoir déjà travaillé pour Givenchy ou encore Marc Jacobs. La rédactrice en chef Anna Wintour, pour les Unes, fait normalement le choix de photographes plus expérimentés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *