“Personne n’a été blessé au cours de l’incident”, a indiqué lundi une porte-parole du ministère de la Défense.

La police canadienne a arrêté lundi un homme qui tentait de poignarder un soldat posté devant le Parlement fédéral d’Ottawa, ont rapporté les média locaux.

“Grâce à la réaction rapide de nos soldats, de la GRC (police fédérale, Ndlr) et du Service de protection parlementaire, la menace potentielle a été identifiée et neutralisée”, a déclaré au journal Ottawa Citizen un porte-parole du ministère de la Défense, notant que “personne n’a été blessé au cours de l’incident”.

Déjà une attaque au Parlement en 2014. Armé d’un couteau, l’homme a été arrêté peu après 10h15 (16h15 en France) devant le Parlement, au moment de la relève de la garde, a ajouté le quotidien de la capitale canadienne. Contactées par l’AFP, les autorités canadiennes n’étaient pas joignables dans l’immédiat.

En octobre 2014, un jeune Canadien, en rupture avec la société, avait assassiné un soldat aux abords du Parlement d’Ottawa, avant d’être abattu au cœur de l’enceinte fédérale.  Deux jours plus tôt, un Québécois radicalisé et proche de la mouvance islamiste avait tué un militaire avec son véhicule au sud de Montréal. C’était la première fois que le Canada était la cible d’attaques à caractère djihadiste.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *