La canicule fait au moins 60 morts au Québec

Dans l’est du Canada, la canicule qui a sévi pendant une grosse semaine a fait au moins 60 morts, selon un dernier bilan des autorités locales. Les services de secours sont sur le qui-vive : à Montréal, plus de 40 000 ménages ont été visités par les pompiers et les policiers.

La chaleur extrême qui s’est abattue a obligé les villes de la province à prendre des mesures d’urgence. Des rappels à la prudence quasi quotidiens ont été effectués, les piscines publiques ont été ouvertes plus longtemps, les transports en commun étaient gratuits.

Des bouteilles d’eau ont également été distribuées aux sans-abris, des îlots de fraicheur ont été installés.

On a aussi vu des pompiers arroser des élèves et un système de porte-à-porte pour repérer les personnes les plus vulnérables a été mis en place. Rien qu’à Montréal, plus de 40 000 ménages ont été visités par les pompiers et les policiers.

Car il a fait chaud, très chaud, et humide avec des records de températures battus, des indices humidex (mesure utilisée au Canada pour intégrer les effets combinés de la chaleur et de l’humidité) de 40 voir de 45 et ce pendant une semaine.

Malgré toutes les mesures prises, des personnes sont décédées, potentiellement à cause de cette vague de chaleur. Le dernier bilan s’élève à 60 morts.

Selon les autorités, toutes sont mortes chez elles dans des endroits en hauteur, non climatisés et près d’îlots de chaleur. Des personnes vulnérables, soit âgées, soit avec des problèmes de consommation, des maladies chroniques ou encore des problèmes de maladie mentale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *