Mondial 2014 : les filets du 7-1 d’Allemagne-Brésil vendus pour la bonne cause

Ces filets, divisés en 8.150 morceaux, vont être vendus au profit de projets sociaux au Brésil, a annoncé mardi la société qui administre le stade du Mineirao. 

Les filets d’un des buts de la demi-finale du Mondial-2014 qui a vu le Brésil se faire humilier 7-1 par l’Allemagne seront vendus au profit d’associations caritatives, a annoncé mardi la société qui administre le stade.

8.150 morceaux à au moins 71 euros chacun. Ces filets seront découpés en 8.150 morceaux, vendus sur internet au prix minimum de 71 euros pièce, en référence au score du match, ont expliqué lors d’une conférence de presse les gestionnaires du Mineirao, enceinte de Belo Horizonte où la rencontre a eu lieu le 8 juillet 2014.

Les cages exposées en Allemagne. Les cages où ont été marqués les cinq premiers buts allemands en première période et où le brésilien Oscar a sauvé l’honneur en fin de partie seront par ailleurs transportées cette semaine en Allemagne, où elles seront exposées dans un musée du football à Dortmund.

“Quelque chose de positif”. “L’idée est de transformer ce traumatisme que tout le monde préférerait oublier en quelque chose de positif”, a déclaré le directeur de la société gestionnaire du Mineirao, Samuel Lloyd.

Au moins 500.000 euros attendus. Avant même la vente des morceaux de filet, cette initiative, en partenariat avec le consulat d’Allemagne à Belo Horizonte et l’ONG allemande Dahw, qui vient en aide aux malades atteints de lèpre et tuberculose, a déjà permis de rapporter 100.000 euros versés par des sponsors. Au total, les organisateurs du projet espèrent obtenir au moins 500.000 euros, destinés à des projets sociaux au Brésil.

Coupe du Monde 2018 : l’Argentine a cédé à “ceux qui prêchent la haine d’Israël”, dénonce Tel Aviv

Avigdor Lieberman a déploré mercredi que “l’élite du football argentin n’ait pas su résister aux pressions de ceux qui prêchent la haine d’Israël”. 

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman s’est désolé mercredi que le match de préparation au Mondial-2018 entre Israël et l’Argentine ait été annulé et que l’équipe sud-américaine ait cédé à “ceux qui prêchent la haine” de son pays. “Il est dommage que l’élite du football argentin n’ait pas su résister aux pressions de ceux qui prêchent la haine d’Israël et dont le seul objectif est de violer notre droit fondamental à nous défendre et de détruire Israël”, a tweeté le ministre, dans la première réaction publique émanant d’un haut responsable gouvernemental après l’annonce de l’annulation du match.

“Nous attendons encore une décision finale”. Le ministère israélien des Sports a pour sa part indiqué avoir encore une “lueur d’espoir” que le match amical de préparation à la Coupe du Monde 2018 entre l’État hébreu et l’Argentine puisse avoir lieu. L’ambassade d’Israël à Buenos Aires a annoncé la “suspension” de ce match, déplorant “les menaces et provocations dirigées contre Lionel Messi, qui ont logiquement suscité la crainte de ses pairs”. Mais “les choses ne sont pas encore complètement fixées”, a dit à la radio publique israélienne le directeur général du ministère des Sports, Yossi Sharabi. 

“Nous attendons encore une décision finale, j’ai encore une lueur d’espoir que la décision finale puisse être différente”, a-t-il dit, même si les déclarations du ministre argentin des Affaires étrangères Jorge Faurie ou de l’attaquant Gonzalo Higuain semblent signaler que le sort de la rencontre est scellé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *