Paris : Le squelette d’un dinosaure carnivore vendu deux millions d’euros

Le théropode de neuf mètres de long et 2,60 mètres de large a été vendu à Paris lundi pour deux millions d’euros (frais inclus) lors d’une vente aux enchères qui s’est déroulée au premier étage de la tour Eiffel.

Le squelette d’un théropode, un dinosaure carnivore “encore inconnu”, âgé de 150 millions d’années, a été acheté deux millions d’euros par un particulier français, lors d’une vente aux enchères organisée lundi au premier étage de la tour Eiffel.

Neuf mètres de long et 2,60 mètres de haut. Ce dinosaure du Jurassique “est parti à 1,58 million d’euros, soit 2,02 millions d’euros frais inclus”, a annoncé la maison de ventes Aguttes, précisant que l’acheteur était un “particulier français, qui collectionne plutôt des oeuvre d’art contemporain (…) et qui vient d’acquérir son premier dinosaure”. Ce théropode complet à 70%, mesurant près de neuf mètres de long et 2,60 mètres de haut “restera donc en France”, a expliqué le commissaire-priseur de la vente, Claude Aguttes. 

Une nouvelle espèce de dinosaure ? L’acheteur “souhaite qu’il soit visible dans un musée français”, a-t-il précisé. Le squelette va également être mis à disposition de la communauté scientifique pour être étudié, afin de percer le mystère autour de “ce spécimen qui présente des caractéristiques inhabituelles pour un allosaure”, a expliqué le paléontologue belge Pascal Godefroit, qui s’est penché sur ce fossile. Selon lui, il pourrait s’agir d’une nouvelle espèce de dinosaure carnivore.

Un squelette de grande valeur. Jusqu’alors propriété d’un particulier britannique, il avait été découvert en 2013 lors d’une campagne de fouilles dans le Wyoming aux États-Unis et exposé à Lyon de mars à mai. La pièce avait été estimée entre 1,2 million et 1,8 million d’euros hors frais, par l’expert de la vente, Eric Mickeler.

En avril, deux squelettes de dinosaures, un allosaurus et un diplodocus, avaient été achetés pour plus de 1,4 million d’euros chacun, par un particulier britannique lors d’une vente aux enchères à Paris.

Un Van Gogh vendu aux enchères à Paris à plus de 7 millions d’euros

Le tableau “Raccommodeuses de filets dans les dunes”, oeuvre de jeunesse de l’artiste, a été vendu à un collectionneur américain. 

Un tableau de Van Gogh peint au début de sa carrière a été vendu aux enchères pour plus de 7 millions d’euros à Paris, une première depuis plus de 20 ans, a annoncé lundi soir la maison de vente Artcurial.

Raccommodeuses de filets dans les dunes (1882) a été adjugé à 7.065.000 euros à un collectionneur américain, alors que cette oeuvre de jeunesse était estimée entre 3 et 5 millions d’euros.

“Un record”, selon la maison de vente. La maison avait auparavant qualifié la vente d'”événement”, avec “de moins en moins d’œuvres de Van Gogh en circulation” soit “pas plus de deux ou trois par an aux enchères dans le monde”. Selon Artcurial, il s’agirait d’un “record du monde pour un paysage de Van Gogh, période hollandaise, vendu aux enchères”.

L’oeuvre a été peinte au tout début de la carrière de Van Gogh, alors qu’il avait 29 ans. “Peinte en août 1882, elle porte en elle toutes les prémisses de la révolution picturale de l’auteur de La nuit étoilée“, explique Artcurial.

“Un jalon essentiel dans le parcours de l’artiste”. “On retrouve déjà toutes les caractéristiques de la peinture de Vincent, notamment le traitement des paysages, laissant la place principale à la terre, et celui des ciels toujours très travaillés. Ce paysage est à plus d’un titre remarquable, un jalon essentiel dans le parcours de l’artiste”, selon Bruno Jaubert, directeur associé du département d’art moderne d’Artcurial.

Huile sur papier marouflé sur panneau, Raccommodeuses de filets dans les dunes a été réalisé dans la campagne proche de La Haye, “saisie avec beaucoup de vivacité”, selon Bruno Jaubert.

Exposé huit ans au musée d’Amsterdam. L’ancien propriétaire, un collectionneur européen, a prêté l’oeuvre pendant huit ans jusqu’en 2015 au musée Van Gogh d’Amsterdam. Les musées de Montréal et de La Haye l’ont successivement présentée entre 1960 et 2010. Avant la vente, le tableau a été exposé chez Artcurial, à Paris, jusqu’au 9 avril. D’autres expositions sont programmées ensuite à Bruxelles et New York.

La dernière vente aux enchères d’un Van Gogh à Paris remonte au milieu des années 1990 : Le Jardin à Auvers avait atteint 10 millions de dollars (8,5 millions d’euros).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *