NBA – Finales : Golden State domine Cleveland et prend le large

Portés par Stephen Curry qui a battu le nombre de paniers à trois points dans un match des Finales NBA, les Warriors ont de nouveau battu les Cavaliers de LeBron James.

Le champion sortant et grand favori Golden State a doublé la mise face à Cleveland dans la finale NBA en dominant le match 2, 122 à 103, dimanche devant son public. Vainqueurs dans la douleur et après prolongation du premier match jeudi (124-114), les Warriors ont cette fois toujours fait la course en tête face aux Cavaliers de LeBron James et mènent deux victoires à zéro, avant les deux prochains matches, mercredi et vendredi, à Cleveland.

Un Curry record. Comme au match 1, les Warriors ont pu compter sur leur maître à jouer Stephen Curry, une nouvelle fois inarrêtable dimanche avec 33 points, dont neuf paniers à trois points, un record pour un match des Finales NBA (le grand shooteur Ray Allen s’était arrêté à huit en 2010 avec les Boston Celtics). Le “chef” Curry a pu compter sur l’aide inattendue de de Javale McGee (12 pts), titularisé pour la première fois en l’absence d’Andre Iguodala. Avec un début de match de feu, Golden State menait déjà de treize points (51-38) avant même la fin de la deuxième période.

LeBron James un peu en deçà. Contrairement à leurs habitudes, les Warriors n’ont cependant pas réussi à creuser l’écart en troisième période et ont même vu Cleveland revenir à cinq points (76-71). LeBron James, qui avait marqué 51 points jeudi, nouveau record personnel en play-offs, a été bien épaulé par Kevin Love (22 points, dont 13 durant le troisième quart-temps). Mais “King James”, touché à un œil lors d’un choc avec Draymond Green jeudi, n’a pas eu son rayonnement habituel, même s’il a flirté avec le “triple double” avec ses 29 points (10 sur 20 au tir), 13 passes décisives et neuf rebonds.

Finalement, la puissance de feu des Warriors, avec Kevin Durant (26 pts), Klay Thompson (20 pts) ou encore Shaun Livingston (10 pts), a fait la différence dans le quatrième quart-temps. Deux insolents paniers à trois points de Curry ont eu définitivement raison de la résistance des Cavaliers. La première équipe qui remporte quatre matches sera sacrée championne NBA alors que Golden State et Cleveland se retrouvent pour la quatrième année consécutive en finale.

-Foot : le FC Barcelone bétonne le contrat d’Umtiti, prolongé jusqu’en 2023

Le FC Barcelone a annoncé dimanche la prolongation du contrat du défenseur français Samuel Umtiti jusqu’en 2023. Le montant de sa nouvelle clause libératoire n’a pas été communiqué.

Le défenseur international français Samuel Umtiti, dont la clause libératoire plutôt accessible alimentait les convoitises, prolongera lundi au FC Barcelone pour cinq saisons supplémentaires, jusqu’en 2023, a annoncé dimanche le club catalan, qui bétonne un élément-clé de son effectif.

Umtiti à Barcelone lundi pour signer. “Le FC Barcelone et Samuel Umtiti sont parvenus à un accord pour la prolongation du contrat entre les deux parties pour les cinq prochaines saisons, jusqu’en 2022-2023”, a écrit le Barça dans un communiqué. L’ex-Lyonnais, sélectionné pour la Coupe du monde, fait partie durassemblement des Bleus à Clairefontaine et fera lundi une courte escapade à Barcelone où le nouveau bail doit être signé à 10h au Camp Nou et suivi d’une conférence de presse vers 10h30.

Arrivé en Catalogne en 2016 pour 25 millions d’euros, “Big Sam” a rapidement fait son trou en équipe première. Et au regard des prix payés par Liverpool pour Virgil Van Dijk (84 millions d’euros) ou par Manchester City pour Aymeric Laporte (70 millions d’euros), la précédente clause d’Umtiti (60 millions d’euros) semblait à portée de beaucoup de grandes écuries européennes. Le montant de la nouvelle clause n’a pas été annoncé par le club.

Considéré comme la meilleure recrue du président Bartomeu. Quoi qu’il en soit, cette prolongation cimente la relation entre le Barça et l’international français (24 ans, 17 sélections) et confirme le statut nouveau du défenseur central, devenu l’un des meilleurs joueurs d’Europe à son poste. Au point d’être parfois considéré dans la presse espagnole comme la meilleure recrue engagée par le président Josep Maria Bartomeu, en poste depuis 2014.

Le natif de Yaoundé, au Cameroun, est devenu un titulaire incontournable au sein de l’effectif blaugrana, où il est le pendant gaucher de Gerard Piqué (31 ans), qui a lui-même récemment prolongé jusqu’en 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

One response to “NBA – Finales : Golden State domine Cleveland et prend le large