Cannes 2018 : qui sont les favoris pour la Palme d’or ?

Le jury du 71ème Festival de Cannes remet son palmarès samedi soir. Qui va recevoir la Palme d’or parmi les 21 films en compétition ? Europe 1 fait le point sur les favoris.

Samedi soir se clôture le 71ème Festival de Cannes avec l’annonce du palmarès par le jury, présidé par Cate Blanchett. Cette année, 21 films prétendent à la Palme d’or, dont quatre français. Petit tour d’horizon des favoris selon Mathieu Charrier, l’envoyé spécial d’Europe 1, et les journalistes français et étrangers.

L’Asie en force. Lorsqu’on s’attarde sur l’avis des critiques étrangers et français, deux films semblent se dégager. Tout d’abord Burning, du Sud-coréen Lee Chang-dong. Le thriller, présenté mercredi à Cannes, a séduit les festivaliers et cumule par exemple 3,8/4 dans le tableau critique du Screen International, qui recense l’avis de journalistes du monde entier. “Un record dans la grille”, titre le site du magazine américain.

En France aussi, on a beaucoup aimé le film de Lee Chang-dong. “Admirablement mené, photographié, mis en musique, laissant toujours planer une part d’incertitude, Burning nous hante longtemps après la projection”, souligne Serge Kagansky des Inrockuptibles, qui y voit là “un prétendant sérieux au palmarès, voire à l’honneur suprême”. “La Palme d’or ?”, se questionne de son côté Jacques Morice dans Télérama, “c’est à coup sûr l’un de nos préférés”, indique en tout cas l’hebdomadaire.

Autre long-métrage qui a les faveurs de la presse : Une affaire de famille du Japonais Hirokazu Kore-eda. “Ce récit d’une famille de voleur qui recueille une petite fille délaissée par ses parents nous a tous touché au cœur”, explique Mathieu Charrier, journaliste cinéma d’Europe 1. Le film culmine à 3,2 de moyenne dans la grille duScreen International. Christophe Carrière, de L’Express, évoque carrément “un film parfait”. Un grand prétendant au palmarès, lui aussi.

Enfin, Capharnaüm, de la Libanaise Nadine Labaki, a saisi une bonne partie des festivaliers lors de sa projection. L’histoire de cet enfant de 12 ans qui attaque en justice ses parents devrait figurer au palmarès.

Et les Français ? Quatre films français étaient en compétition cette année. “Christophe Honoré a séduit, mais pas vraiment convaincu avec Plaire, aimer et courir vite, tout comme Yann Gonzalez avec Un couteau dans le cœur“, confie Mathieu Charrier. Les filles du soleil d’Eva Husson, a quant à lui été étrillé par la presse française comme étrangère. Finalement, la plus grande chance française devrait être En guerre, de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon. “Ils ont remué la Croisette avec une plongée dans une usine où les ouvriers luttent pour sauvegarder leur emploi. Le jury pourrait apprécier”, affirme le journaliste cinéma d’Europe 1.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

One response to “Cannes 2018 : qui sont les favoris pour la Palme d’or ?