La “fillette” de Picasso adjugée 115 millions de dollars

“La fillette à la corbeille fleurie” a été vendue 97 millions d’euros mardi lors d’une vente aux enchères à New York.

Le tableau de Pablo Picasso La fillette à la corbeille fleurie (1905) a été adjugé mardi 115 millions de dollars (97 millions d’euros) lors de la première grande vente organisée par Christie’s à New York  pour disperser l’immense collection Rockefeller. Mardi toujours, la vente a établi des records pour des tableaux de Claude Monet et d’Henri Matisse.

Quatre tableaux à plus de 100 millions de dollars. La “fillette”, achetée directement à l’artiste espagnol par la collectionneuse américaine Gertrude Stein et son frère Leo, alors établis à Paris, a atteint le sixième total le plus élevé pour un tableau vendu aux enchères, commissions et frais compris. Pablo Picasso est le seul peintre dont plusieurs tableaux ont été vendus plus de cent millions de dollars aux enchères. Il en compte désormais quatre.

Pour des œuvres de charité. L’œuvre était le clou de cette collection constituée par le petit-fils du magnat du pétrole John D. Rockefeller, David, mort l’an dernier à 101 ans, et son épouse Peggy. Plus de 1.600 pièces de cette collection doivent être vendues cette semaine chez Christie’s avec, en ligne de mire, le record du montant le plus élevé pour une même collection. La totalité du produit de la vente ira à des œuvres de charité. Estimée au total à 600 millions, elle devrait battre sans difficulté le record pour une même collection établi en 2009 avec la vente Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, qui avait atteint 484 millions de dollars (408 millions d’euros).

Un Monet et un Matisse vendus. Lors de la même vente organisée mardi par Christie’s, un record a été établi pour un tableau de Claude Monet (1840-1926), avec les Nymphéas en fleurs, vendus 84,6 millions de dollars (70 millions d’euros). Cette toile peinte à Giverny entre 1914 et 1917 a éclipsé le record établi par laMeule en novembre 2016 à New York déjà, avec 81,4 millions de dollars (68 millions d’euros). Quant au tableau de son compatriote Henri Matisse (1869-1954) Odalisque couchée aux magnolias, il a été cédé pour 80,7 millions (68 millions d’euros), un autre record. Cette toile de 1923 a pulvérisé les 46,4 millions de dollars (35,9 millions d’euros) payés pour Les coucous tapis bleu et rose lors de la vente Saint Laurent et Bergé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *