Après Pelé ou Maradona, le dictionnaire Le Robert recrute Neymar

Pas encore rentré en France deux mois après sa blessure, Neymar s’apprête à entrer… dans le dictionnaire. L’attaquant vedette du PSG figurera dans le millésime 2019 du “Robert illustré”, dont la sortie est prévue le 16 mai, a-t-on appris vendredi auprès des éditions Le Robert.

Une erreur dans la définition. Le footballeur brésilien, qui rejoint notamment dans le dictionnaire Pelé, Zidane, Platini, Messi et Maradona, a droit à une notice de sept lignes et à une photo prise pendant le match de Coupe de France opposant le PSG à Rennes le 7 janvier dernier. La définition consacrée à la star brésilienne indique : “Neymar (Neymar da Silva Santos junior dit) Footballeur brésilien (né en 1992). Au FC Barcelone, où il remporta la Ligue des champions 2013, il forma avec Messi et Suarez le célèbre trio d’attaque MSN. Il devint en 2017le joueur le plus cher du monde avec son transfert au Paris-Saint-Germain”. Sauf qu’en fait, le club catalan a remporté la Ligue des champions en 2015 et non en 2013 comme indiqué…

De retour mi-mai. Neymar ne joue plus depuis le 25 février 2018 après s’être blessé lors d’un match de Ligue 1 contre Marseille. Il a été opéré début mars d’une fracture du cinquième métatarsien, un os du pied droit, à Belo Horizonte. Il est actuellement en convalescence au Brésil et pourrait être de retour à Paris mi-mai(au moment de la sortie du dictionnaire !), selon plusieurs médias français. Le dernier match de championnat du PSG aura lieu le 19 mai à Caen, tandis que la Coupe du monde en Russie, son objectif majeur, débute le 14 juin.

Mondial-2026 : Trump s’en prend aux pays qui snobent la candidature nord-américaine

Le président américain a menacé les pays qui ne soutiendraient pas la candidature américano-canado-mexicaine à l’organisation de la Coupe du monde 2026 de football de sanctions économiques. 

Le président américain Donald Trump a apporté jeudi son soutien à la candidature américano-canado-mexicaine à l’organisation de la Coupe du monde 2026 de football, tout en menaçant les pays qui soutiennent le Maroc, l’autre projet en lice, de sanctions politiques.

“Les États-Unis ont mis au point un projet FORT avec le Canada et le Mexique pour la Coupe du monde 2026”, a écrit Donald Trump sur son compte Twitter. “Cela serait dommage que les pays que nous soutenons en toutes circonstances fassent campagne contre la candidature américaine. Pourquoi soutiendrions nous ces pays quand ils ne nous soutiennent pas (y compris à l’ONU)”, a-t-il ajouté.

Le premier mondial opposant 48 équipes. La candidature nord-américaine fait figure de favorite pour l’attribution du Mondial-2026, le premier opposant 48 équipes, mais le Maroc a reçu des soutiens de marque ces dernières semaines, dont celui de la France. “Je ne me vois pas ne pas soutenir un pays proche de nous”, a ainsi expliqué début avril le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët.

La candidature marocaine soutenue par l’Afrique. Sans surprise, l’Afrique devrait voter massivement pour le Maroc. Le président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad a même appelé en début de semaine dans un entretien l’Europe à soutenir la candidature marocaine. “Votez pour nous, on votera pour vous la prochaine fois”, a lancé Ahmad Ahmad aux fédérations européennes.

Le projet retenu sera annoncé le 13 juin. De son côté, la candidature nord-américaine a été endossée par la Concacaf, la Confédération du football d’Amérique du nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes, et a reçu le soutien des fédérations sud-américaines réunies au sein de la Conmebol. La Fédération internationale de football (Fifa) annoncera le projet retenu à l’issue d’un vote le 13 juin à Moscou, avant le coup d’envoi du Mondial-2018 en Russie.

Utah a remporté sa série du 1er tour quatre victoires à deux au terme d’un match N.6 palpitant et indécis jusqu’au bout.

Utah, porté par son impressionnant rookie Donovan Mitchell, a éliminé Oklahoma City en s’imposant 96 à 91 vendredi et défiera Houston au 2e tour des play-offs de NBA.

Utah a remporté sa série du 1er tour quatre victoires à deux au terme d’un match N.6 palpitant et indécis jusqu’au bout. Mitchell a fini la rencontre avec 38 points, dont 22 durant la seule 3e période où il a permis à son équipe de prendre le large. Il est le premier rookie depuis 1970 à marquer plus de 20 points par match lors des six premiers matchs de play-offs de sa carrière. Russell Westbrook, auteur de 46 points, a bien failli offrir une victoire inespérée à OKC: le meilleur joueur de la saison 2017-18 a ramené son équipe à un point (92-91) grâce à un tir primé à 90 secondes de la sirène.

Mais le joueur-vedette du Thunder s’est montré trop gourmand au tir (18 sur 43!) et a dilapidé les dernières chances de son équipe dans le final. Westbrook, qui a eu une altercation avec un spectateur en quittant le terrain, n’a guère été aidé par ses deux partenaires du “Big Three”, Paul George et Carmelo Anthony, qui ont marqué respectivement 5 et 7 points. De son côté, Utah a perdu en cours de rencontre son meneur espagnol Ricky Rubio qui s’est blessé aux adducteurs. Mais le pivot français du Jazz Rudy Gobert a écoeuré OKC avec sa défense (13 rbds, 3 contres) et ses 12 points. Au prochain tour, le Jazz sera opposé à Houston qui a terminé la saison régulière avec le meilleur bilan du Championnat NBA et qui a dominé Minnesota (4 victoires à 1) au 1er tour.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

One response to “Après Pelé ou Maradona, le dictionnaire Le Robert recrute Neymar