NBA : Cleveland, encore chahuté par Indiana, égalise

Les Cavaliers sont passés tout près d’être menés 3-1 par les Pacers mais s’en sont sortis grâce notamment à LeBron James. Ils reviennent à 2-2 dans la série.

Cleveland s’est fait peur dimanche, mais a finalement battu Indiana 104 à 100 pour égaliser à deux victoires partout au 1er tour des play-offs NBA. Les Cavaliers sont passés tout près de la catastrophe à Indianapolis dans une rencontre dont le scénario a étrangement ressemblé à celui du match n°3, perdu 92 à 90 vendredi, sauf que cette fois, la franchise de l’Ohio a arraché la victoire.

“King James” redresse la barre. LeBron James et ses coéquipiers ont compté jusqu’à 16 points d’avance (49-33) et comme vendredi, ils ont laissé revenir les Pacers dans la rencontre au cours d’un troisième quart-temps catastrophique. Indiana, porté par Domantas Sabonis (19 pts), est même passé brièvement en tête à deux reprises, mais LeBron James a tapé du poing sur la table. Limité à un seul point en troisième période, “King James”, bien épaulé par Kyle Korver, auteur de trois tirs primés de suite, a redonné l’avantage à son équipe et fini la rencontre avec 32 points, dont 23 avant la pause, son 100ème match de play-offs à plus de 30 points.

Les Wizards de Washington arrachent la victoire. Washington et Toronto, de leur côté, sont dos à dos dans leur duel après la victoire des Wizards 106 à 98 devant leur public dimanche. Après avoir perdu les deux premiers matches disputés à Toronto, Washington a répliqué avec deux victoires à domicile. La franchise canadienne, portée par DeMar DeRozan (35 points), a pourtant bien débuté la rencontre et a rallié les vestiaires à la pause avec une avance de onze points (51-40). Mais John Wall et Bradley Beal, avec respectivement 27 et 31 points, ont relancé les Wizards, passés en tête à un peu moins de trois minutes de la sirène.

L’éblouissante performance de Manu Ginobili. La saison de San Antonio n’est pas encore terminée après sa victoire à domicile dimanche face à Golden State (103-90) grâce à une fin de match étourdissante de son vétéran argentin Manu Ginobili. Menés trois victoires à zéro et privés de leur entraîneur Gregg Popovich depuis le décès de son épouse mercredi, les Spurs n’ont plus le droit à l’erreur et se sont rebellés face aux champions en titre. Sous l’impulsion de LaMarcus Aldridge (22 points), ils ont rapidement distancé des Warriors fébriles en première période et bien loin de leur réussite habituelle à trois points (25%). Manu Ginobili, qui dispute à 40 ans peut-être ses derniers matches NBA, a marqué quant à lui 16 points, dont dix en quatrième période. Golden State mène trois victoires à une et aura une deuxième chance d’empocher son billet pour le deuxième tour, mardi, à domicile.

Les résultats des matches du 1er tour des play-offs NBA, disputés dimanche :

CONFÉRENCE EST :

·         À Indianapolis, Cleveland bat Indiana 104 à 100. Cleveland et Indiana sont à égalité 2-2.

·         À Milwaukee, Milwaukee bat Boston 104 à 102. Boston et Milwaukee sont à égalité 2-2.

·         À Washington, Washington bat Toronto 106 à 98Toronto et Washington sont à égalité 2-2.

CONFERENCE OUEST :

·         À San Antonio, San Antonio bat Golden State 103 à 90. Golden State mène 3 victoires à 1.

 

Tennis – Rafael Nadal titré pour la onzième fois à Monte-Carlo

Face à un Kei Nishikori sur le retour, Rafael Nadal n’a pas tremblé et s’est imposé en deux petits sets dimanche à Monte-Carlo. Son onzième titre sur la terre battue monégasque.

Le numéro 1 mondial Rafael Nadal a remporté pour la onzième fois le Masters 1000 de Monte-Carlo en surclassant le renaissant Japonais Kei Nishikori en deux sets (6-3, 6-2) dimanche.

Nadal reste numéro un. Après une incursion en Coupe Davis début avril, l’Espagnol faisait sur le Rocher son retour sur le circuit trois mois après son abandon en quarts de finale de l’Open d’Australie fin janvier. Ce titre, le 76ème de sa carrière, son 31ème en Masters 1000 – nouveau record, lui permet de conserverla place de numéro 1 mondial lundi. Nadal s’était auparavant imposé en Principauté sans discontinuer entre 2005 et 2012, puis en 2016 et 2017. Un seul homme l’a battu à ce stade de la compétition sur les courts monégasques : le Serbe Novak Djokovic en 2013.

“Chaque année, c’est un sentiment différent. Aujourd’hui, c’est une très bonne nouvelle pour moi qui revient de blessure. C’est très bon pour ma confiance. Ça a été une très belle semaine”, a commenté le décuple vainqueur de Roland-Garros au micro de Canal+. Voilà désormais le Majorquin à 36 sets remportés consécutivement sur terre battue. Une série commencée dans la foulée de sa dernière défaite sur sa surface de cœur, la saison dernière à Rome, en quarts de finale, contre l’Autrichien Dominic Thiem.

De bon augure pour le Japonais. Nishikori (28 ans), lui, s’incline pour la quatrième fois de sa carrière en finale d’un Masters 1000. Ça n’empêchera pas le Japonais, actuellement 36ème mondial, de faire un bond au classement et de frapper aux portes du Top 20 lundi, lui qui ne rejoue que depuis deux mois sur le circuit principal après qu’une blessure au poignet droit l’a contraint à remiser sa raquette pendant plus de cinq mois, entre août et fin janvier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.