NBA – Play-offs : Philadelphie fait plier Miami, Golden State tient son rang

Golden State, favori de la conférence Ouest, et Philadelphie, outsider à l’Est, ont parfaitement maîtrisé leur entrée en play-offs avec des victoires respectives face à San Antonio et Miami.

Les Warriors, champions NBA en titre, ont ouvert sur leur parquet le bal des play-offs 2018 face aux Spurs qu’ils ont aisément dominés 113 à 92. À l’Est, our son retour en play-offs, six ans après sa dernière participation, Philadelphie, de son côté n’a pas déçu son public en lui offrant une large victoire face à Miami 130-103.

Les Warriors faciles. Face aux Spurs, toujours privés de leur ailier Kawhi Leonard, les Warriors, qui évoluaient eux sans Stephen Curry, pas encore remis, ont pu compter sur Kevin Durant (24 pts, 8 rebonds, 7 passes décisives), Klay Thompson (27 pts) et Draymond Green (12 pts, 8 rebonds, 11 passes décisives). Les trois All-Star ont scellé la large victoire de Golden State, qui a aussi bénéficié des 15 points et des deux contres de JaVale McGee, intenable en défense.

Portland surpris par les Pelicans. Dans l’autre rencontre de la conférence Ouest, Portland s’est fait surprendre à domicile par La-Nouvelle-Orléans, victorieuse 97 à 95. Comme souvent, les Pelicans s’en sont remis à Anthony Davis, auteur d’un match impressionnant avec 35 points et 14 rebonds, tandis que la star des Trail Blazers Damian Lillard a dû se contenter de 18 points et seulement 6 tirs réussis en 23 tentatives.

Philadelphie s’affirme. Dans un Wells Fargo Center surchauffé, les Sixers, outsiders à l’Est, ont fini par prendre le dessus sur le Heat, pourtant devant à la mi-temps (60-56). Mais la puissance physique et le talent individuel des joueurs de Brett Brown ont eu raison des coéquipiers de Dwyane Wade et Goran Dragic, qui ont encaissé un sévère 74-43 dans les deux derniers quart-temps. 

Le meneur de Philadelphie Ben Simmons, favori pour le titre de meilleur “rookie” de l’année, a porté les siens en frôlant le triple double (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 17 points, 14 passes décisives et 9 rebonds, tandis que JJ Reddick a terminé meilleur marqueur du match avec 28 points (dont huit tirs à trois points).

Les résultats des matches du 1er tour des play-offs NBA, disputés samedi :

CONFÉRENCE EST

Toronto (1er) – Washington (8e) : 114-106

Philadelphie (3e) – Miami (6e) : 130-103

CONFÉRENCE OUEST

Golden State (2e) – San Antonio (7e) : 113-92

Portland (3e) – La Nouvelle-Orléans (6e) : 97-95

C1 : Zidane réagit aux critiques visant le Real après sa victoire face à la Juventus

“C’est une honte de parler de vol”, a déclaré Zinédine Zidane à propos de la polémique sur le penalty accordé au Real Madrid. 

Pour l’entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, les réactions négatives après la victoire face à la Juventus en quarts de finale retour de la Ligue des champions ont été “honteuses” et expriment de la jalousie vis à vis des champions d’Europe.

La presse très critique envers le Real. Le Real s’est hissé mercredi en demi-finales de la Ligue des champions à la suite d’un penalty polémique accordé par l’arbitre anglais Michael Oliver dans le temps additionnel. Cristiano Ronaldo a marqué son 15e but de la saison et permis à son équipe de l’emporter 4 à 3 sur l’ensemble des deux matches, malgré le retour remarquable mercredi de la Juve, qui menait 3-0 à Santiago-Bernabeu.

La presse, italienne comme espagnole, a critiqué cette victoire du Real. Le Corriere dello Sport, le quotidien sportif romain, démarrait avec le titre “Che Furto”, signifiant “Quel vol”, alors que Sport, le quotidien de Barcelone, parlait en première page de “El Robo Del Siglo”, “Le vol du siècle”.

“Des jalousies”. “C’est une honte de parler de vol, il est certain que ce que nous avons réussi ennuie de nombreuses personnes. Quand on est le meilleur, cela entraîne des jalousies”, a déclaré l’entraîneur français samedi. “Il y a des gens qui sont contre le Real Madrid, personne ne les changera. Mais personne ne peut réécrire l’histoire de ce club, ce qu’il a accompli”, a-t-il ajouté.

L’ancien champion du monde a ensuite précisé : “Je suis déçu d’entendre parler de vol. Je ne peux pas être d’accord. On peut être d’accord ou non sur un penalty, mais pas parler de vol. Mais je n’admets pas le terme de ‘vol’, à mon avis nous méritions cette qualification pour les demi-finales. C’est ce qui m’intéresse”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *