NBA : Portland bat Memphis et se qualifie pour les play-offs

Portland s’est qualifié dimanche pour les play-offs du Championnat NBA grâce à sa victoire 113 à 98 face à Memphis.

Les Trail Blazers de Portland participeront pour la cinquième année consécutive aux play-offs NBA, grâce à leur victoire 113 à 98 face à Memphis, dimanche. Il faut toutefois remonter à 2000 pour les trouver aussi bien classés à ce stade de la saison.

Presque assurés de rester troisième. Après cette 48ème victoire en 77 matches, ils sont troisième de la conférence Ouest, une place qu’ils sont quasiment assurés de conserver, puisque le quatrième, San Antonio, accuse trois victoires de retard (45 v-32 d). Le duo Damian Lillard/CJ McCollum a encore fait l’essentiel des dégâts avec 27 points pour le premier et 20 pour le second. 

Un boulevard, ou presque. Portland a dominé la rencontre et marqué 43 points en troisième période, mais a connu une petite frayeur dans le quatrième quart-temps : les Trail Blazers menaient de 23 points (103-80) avant d’encaisser 13 points sans en marquer un seul. “L’important est d’être qualifié (pour les play-offs) bien avant la fin de la saison régulière, c’est bon pour le moral”, a insisté Lillard qui n’a jamais dépassé le second tour depuis son arrivée, comme rookie, en 2012.

Les autres résultats de dimanche

·         LA Lakers – Sacramento 83 – 84

·         Atlanta – Orlando 94 – 88

·         Brooklyn – Detroit 96 – 108

·         Cleveland – Dallas 98 – 87

·         Denver – Milwaukee 128 – 125 a.p.

·         Minnesota – Utah 97 – 121

·         Golden State – Phoenix 117 – 107

·         La Nouvelle-Orleans – Oklahoma City 104 – 109

·         Chicago – Washington 113 – 94

·         San Antonio – Houston 100 – 83

·         Charlotte – Philadelphie 102 – 119

·         LA Clippers – Indiana 104 – 111

-Tennis : l’Américain John Isner remporte le Masters 1000 de Miami

L’Américain a décroché dimanche face à l’Allemand Alexander Zverev (6-7, 6-4, 6-4) le plus grand titre de sa carrière au Masters 1000 de Miami.

C’est tout simplement le plus grand titre de sa carrière. L’Américain John Isner, 17ème joueur mondial, a remporté dimanche le Masters 1000 de Miami en battant en finale l’Allemand N°5 mondial Alexander Zverev (6-7 [4/7], 6-4, 6-4).

Isner dans le Top 10 lundi. Isner, 32 ans, a ajouté un treizième titre à son palmarès, le premier dans un Masters 1000, les tournois les plus importants après ceux du Grand Chelem, alors qu’il était arrivé à Miami en ayant gagné seulement deux matches en 2018. Grâce à ce succès après trois défaites en finale d’un Masters 1000, Isner va grimper au neuvième rang mondial lundi, égalant le meilleur classement de sa carrière qu’il avait déjà atteint en 2012.

Le géant américain (2,08 m) a, comme souvent, fait la différence avec son service (18 aces) et a débordé Zverev en fin de match avec une prise de risque maximale quand le prodige allemand montrait quelques signes de fatigue. Zverev, 20 ans, semblait pourtant avoir la finale bien en mains après avoir remporté le premier set au tie-break, avant de craquer dans le neuvième jeu de la deuxième manche qu’il a débuté par une double-faute.

Une victoire historique. L’Américain, qui succède au Suisse Roger Federer éliminé dès son entrée en lice, est le dernier vainqueur couronné à Key Biscayne. Le tournoi va en effet quitter l’île paradisiaque au large de Miami pour s’installer en 2019 dans l’enceinte du stade de l’équipe de football américain des Miami Dolphins.

-Samuel Eto’o candidat à la présidentielle du Cameroun : un poisson d’avril qui ne l’a pas fait rire

Samuel Eto’o candidat à l’élection présidentielle camerounaise ? Un poisson d’avril fait par le magazine “Jeune Afrique” que n’a pas apprécié l’un des footballeurs les plus célèbres du continent africain.

Dans une interview accordée dimanche au magazine Jeune Afrique, le footballeur Samuel Eto’o annonce qu’il va présenter sa candidature à l’élection présidentielle du Cameroun en 2018. Une déclaration retentissante… mais complètement fausse. Un poisson d’avril monté de toutes pièces par le journal, mais qui n’a pas plu au principal intéressé.

Une interview comme poisson d’avril. “Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas occuper le poste de président de la République”, a déclaré le joueur de Konyaspor (Turquie), selon Jeune Afrique. Une interview qui reprend une rumeur déjà lancée le 1er avril 2016 par AfrikMag et reprise dans la journée par France24 et quelques médias africains. Truffée de bons mots et de références footballistiques, cette interview fictive avait pour but de sacrifier à la tradition de la blague du 1er avril.

Une blague qui “porte atteinte à [son] honneur”. Mais celle-ci n’a pas fait rire le principal intéressé, Samuel Eto’o. L’ancien joueur du FC Barcelone et de l’Inter Milan a publié dès dimanche un droit de réponse sur son compte Facebook dans lequel il dément vertement cette future candidature. “J’estime que les propos tenus à mon encontre portent atteinte à mon honneur et véhiculent de nombreuses allusions malsaines”, commence-t-il son message.

Il accuse alors les deux journalistes auteurs de la fausse interview d’avoir voulu “surfer sur deux éléments pour générer un effet malsain de buzz” que sontl’élection de l’ancienne star du football Georges Weah à la tête du Liberia et “la notoriété que j’ai durement acquise au fil des années dans la pratique du football”. Il qualifie ensuite le canular de “malfaisant”.

Un manque de respect vis-à-vis du Cameroun. Samuel Eto’o regrette ensuite les propos qu’on lui prête et surtout l’évocation avec trop de légèreté, selon lui, de la crise anglophone : “Une situation qui cause au quotidien la désolation et le deuil dans mon pays”. Il demande donc à Jeune Afrique et à France24 de publier sa tribune et annonce qu’il se “réserve le droit d’intenter une action en justice pour diffamation.”

Des médias qui rectifient le tir. Jeune Afrique a finalement modifié son article en ajoutant un message précisant qu’il s’agit d’une “interview directement sortie du fruit de notre imagination à l’occasion du 1er avril” et que Samuel Eto’o n’a jamais prétendu se présenter à l’élection présidentielle camerounaise. France24 a, quant à lui, publié des extraits de la tribune de Samuel Eto’o. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *