Un rare autoportrait de Picasso aux enchères le 15 mai à New York

Le tableau sur toile du peintre espagnol, intitulé “Le Marin”, est estimé à 70 millions de dollars. Il a été peint en 1943, lorsque Picasso craignait d’être déporté.

Un tableau de Pablo Picasso, considéré comme un rare autoportrait du peintre à une époque où il craignait d’être déporté par les nazis, va être mis aux enchères à New York par Christie’s qui estime qu’il pourrait atteindre 70 millions de dollars. Cette huile sur toile de 130 sur 81 centimètres, intitulée “Le Marin”, montre un homme au regard triste vêtu d’un maillot à rayures et assis sur une chaise. Elle est exposée à Hong Kong jusqu’au 3 avril, avant de partir pour Londres puis New York où elle sera mise aux enchères le 15 mai.

Crainte d’être arrêté par la Gestapo. “L’image baigne dans un environnement un peu sombre. Elle est nerveuse, tendue et assez lugubre”, explique Conor Jordan, vice-président pour l’art moderne et impressionniste de la maison de ventes Christie’s. Le personnage sur le tableau se tient la tête avec la main droite, “un symbole traditionnel de mélancolie”, a-t-il ajouté. 

Ce tableau avait été peint par Pablo Picasso en 1943 alors qu’il vivait dans le Paris occupé par les troupes allemandes. Le peintre espagnol craignait d’être arrêté par la Gestapo et déporté dans un camp de concentration. En 2015, le tableau de Picasso “La Femme d’Alger (version O)” avait été adjugé 179,4 millions de dollars chez Christie’s à New York, devenant le tableau le plus cher jamais vendu aux enchères.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *