Indian Wells : Serena Williams battue au 3ème tour par sa sœur Venus

Après un mauvais début de match, Serena Williams a tenté de revenir face à sa soeur Venus, avant de lui concéder une victoire en deux sets (6-3, 6-4), lundi.

L’ancienne n°1 mondiale Serena Williams, qui disputait à Indian Wells (Californie) son premier tournoi depuis 14 mois, a été stoppée au 3ème tour lundi par sa sœur aînée Venus, victorieuse en deux sets (6-3, 6-4).

Un mauvais début de match. La cadette des sœurs Williams, devenue mère pour la première fois en septembre, n’a rien pu faire face à son aînée, 8ème joueuse mondiale. Trop fébrile et à court de compétition, elle a perdu son service au sixième jeu du premier set et a concédé la première manche en 36 minutes sur un jeu blanc.

Un beau retour mais trop de fautes. La joueuse aux 23 titres du Grand Chelem a très mal débuté le second set en perdant à deux reprises sa mise en jeu pour être menée 3 à 0. Mais dos au mur, elle s’est rebellée et a retrouvé brièvement les coups et la rage de vaincre qui en font l’une des meilleures joueuses de l’histoire. Elle est revenue à 3-2, a repoussé avec un retour gagnant une balle de match à 5-3, puis a pris le service de son aînée (5-4), avant de capituler sur une énième faute directe.

“Avec elle, un match n’est jamais fini. J’avais l’avantage d’avoir disputé beaucoup plus de matches qu’elle, mais ce qu’elle a montré ces derniers jours est impressionnant”, a admiré Venus Williams qui sera opposée au prochain tour à la Lettone Anastasija Sevastova, 20ème mondiale.

Un retour difficile à la compétition. Serena Williams, 36 ans, n’était plus apparue sur le circuit professionnel féminin depuis l’Open d’Australie 2017 qu’elle avait remporté. Elle avait ensuite annoncé qu’elle était enceinte et avait mis un terme à sa saison. Après la naissance de sa fille, Alexis Olympia, en septembre, elle avait tenté de faire son retour à l’Open d’Australie 2018, avant de se raviser et de révéler que son accouchement avait été suivi de graves complications médicales.

Un duel qui met fin au “scandale” de celui de 2001. Ce duel entre les sœurs Williams, le 29ème sur le circuit WTA avec 17 victoires pour Serena et désormais 12 pour Venus, s’est déroulé 17 ans après un traumatisme lors de l’édition 2001 de ce même tournoi d’Indian Wells. Alors qu’elles devaient s’affronter en demi-finales, Venus, blessée, avait déclarer forfait pour le match à quelques minutes de son coup d’envoi provoquant la colère du public.

Des spectateurs ont accusé leur père et entraîneur d’avoir manigancé ce forfait pour accroître les chances de Serena en finale. Lors de la finale, une partie du public avait conspué Serena et son père, en tribunes, ce qui avait conduit la famille Williams, victime selon elle de racisme, à boycotter l’épreuve jusqu’en 2016.

-Enrico Macias : si Neymar ne revient pas au PSG, “eh bien tant mieux parce que c’est une merde”

Alors que des doutes planent sur l’avenir de Neymar au PSG, le chanteur Enrico Macias, supporter parisien, estime que si le Brésilien ne revient pas dans la capitale après sa blessure, ce sera “dramatique” pour le club.

Partira ? Partira pas ? L’avenir de Neymar au PSG suscite beaucoup d’interrogations ces derniers temps. Actuellement au Brésil pour récupérer de sa blessure, l’ancien Barcelonais devrait recevoir la visite de Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, et Antero Henrique, le directeur sportif, d’après Le Parisien confirmant une information de Téléfoot.

“Les médias espagnols mettent beaucoup de pression.” Rien n’indique en revanche que le voyage des deux dirigeants parisiens a pour but d’évoquer l’avenir de Neymar. “Les retours qu’on a, c’est plutôt qu’il resterait” mais “les médias espagnols mettent beaucoup de pression par rapport à ça”, explique Didier Roustan dans Y a pas péno ! sur Europe 1. Mais s’il devait en être autrement, la pilule serait difficile à avaler pour les supporters du Paris Saint-Germain.

“Si derrière tout ça, le gars se tire…”.“Après tout le ‘tralala’ qui a été fait autour de lui, si le gars se blesse, il n’y peut rien mais le match qu’il ne faut pas rater (contre le Real Madrid, ndlr), il le rate. C’est la faute à pas de chance. Mais si derrière tout ça, le gars se tire, alors qu’il se tire, mais à coups de pied au cul”, lâche le journaliste.

S’il part, “c’est dramatique pour le PSG”. Enrico Macias, invité de l’émission, abonde en ce sens : “C’est un super grand joueur et s’il ne revient pas, c’est dramatique pour le PSG. Mais s’il ne revient pas, eh bien tant mieux parce que c’est une merde !”. Le supporter parisien qui est en lui a parlé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *