Trump à l’Union Européenne : “nous abandonnerons nos taxes si vous abandonnez les vôtres”

Le président américain a annoncé qu’il exempterait l’Union Européenne des droits de douane sur l’acier et l’aluminium si celle-ci renonçait à ses propres taxes envers les Etats-Unis.

Donald Trump a déclaré samedi 10 mars qu’il épargnerait à l’Union européenneles droits de douane sur l’acier et l’aluminium  si celle-ci renonçait à ses propres barrières imposées aux produits américains.

Des taxes contestées. Les droits de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur celles d’aluminium, annoncés par Donald Trump, sont contestés par les Européens et d’autres partenaires commerciaux des États-Unis comme le Japon, mais ceux-ci ont échoué à obtenir satisfaction ce samedi, lors d’entretiens à Bruxelles.

“L’Union européenne, des pays merveilleux qui traitent très mal les États-Unis dans le commerce, se plaignent des droits sur l’acier et l’aluminium”, a-t-il écrit sur Twitter. “S’ils abandonnent leurs horribles obstacles et leurs droits de douane sur les produits américains, nous abandonnerons les nôtres. Sinon, nous taxons les voitures etc. Honnête !”, a-t-il ajouté.

Les discussions vont se poursuivre. Les Européens ont signifié leur déception au représentant au Commerce américain Robert Lighthizer, présent à Bruxelles pour une réunion prévue de longue date avec la commissaire au Commerce Cecilia Malmström et le ministre japonais de l’Économie Hiroshige Seko. Le Japon, comme l’Union européenne, exige d’être exempté des taxes américaines. “La discussion a été franche” mais “nous n’avons pas obtenu de clarté immédiate sur la procédure pour être exemptés et les discussions vont se poursuivre la semaine prochaine”, a annoncé Cecilia Malmström dans un message sur son compte Twitter, à l’issue de la rencontre qui a duré environ quatre heures.

-Pékin va “poursuivre les discussions” avec les États-Unis pour éviter une guerre commerciale

Le ministre chinois du commerce, Zhong Shang, a assuré que les discussions continuaient avec les États-Unis pour éviter une guerre commerciale.

La Chine poursuivra ses discussions avec les États-Unis afin d’éviter une guerre commerciale, a assuré dimanche le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan.

“Personne ne veut d’une guerre commerciale”. “Je peux vous dire que nous poursuivrons nos discussions sur ces sujets car personne ne veut d’une guerre commerciale”, a déclaré le ministre, alors que les États-Unis ont décidé, ce jeudi,d’imposer des droits de douane sur leurs importations d’acier et d’aluminium. “Non seulement nous discutons, mais les deux parties sont tombées d’accord pour poursuivre les discussions”.

“Défendre fermement les intérêts du pays et du peuple”. Zhong Shan, a souligné qu'”une guerre commerciale n’aurait pas de vainqueur, elle ne pourrait être que catastrophique pour la Chine, les États-Unis et le reste du monde”. Avant d’avertir, “nous sommes en mesure de résister à n’importe quel défi et de défendre fermement les intérêts du pays et du peuple”.

Taxes à l’importation. Malgré les mises en garde des partenaires commerciaux des États-Unis, le président américain Donald Trump a formalisé jeudi sa décision d’imposer des taxes à l’importation de 25% sur l’acier  et de 10% sur l’aluminium. Elles entreront en vigueur 15 jours plus tard. Tout en imposant ces droits de douane, Donald Trump s’est montré relativement conciliant avec la Chine, évoquant à nouveau des négociations en cours pour réduire le déficit commercial de Washington envers Pékin.

-Syrie : l’offensive du régime sur la Ghouta a tué plus de 1.000 civils (OSDH)

Samedi, les forces du régime “ont isolé Douma du reste de la Ghouta orientale”, a rapporté l’OSDH.

Le nombre de civils tués depuis le début le 18 février dernier de l’offensive des forces du régime syrien sur l’enclave rebelle assiégée dans la Ghouta orientale a dépassé samedi les 1.000, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).”Huit civils ont été tués dans les villes d’Arbine et Harasta et 17 autres ont été retirés des décombres dans la ville de Douma, portant le bilan de l’offensive à 1.002 morts civils, dont 215 enfants”, a précisé l’Observatoire.

Dernier bastion rebelle. Profitant de l’impuissance de la communauté internationale et du soutien indéfectible de son allié russe, le régime s’est dit déterminé à reconquérir le dernier bastion rebelle près de Damas, où quelque 400.000 habitants subissent un siège asphyxiant depuis 2013. Il a déjà repris plus de la moitié de l’enclave, vaste de 100 km2, d’où des obus sont tirés sur la capitale, fief du pouvoir, faisant des victimes. Samedi, les forces du régime “ont isolé Douma du reste de la Ghouta orientale, après avoir pris le contrôle de la route la reliant à Harasta à l’ouest et à Misraba au sud”, a rapporté l’OSDH.

-Argentine : un énorme glacier sur le point de se rompre

L’eau érode le glacier et le processus prend fin lorsque l’arche ou le pont de glace s’effondre. Un phénomène “spectaculaire” qui attire de nombreux touristes.

La rupture d’une arche de glace du gigantesque glacier argentin Perito Moreno, en Patagonie, a commencé samedi et devrait durer de deux à trois jours jusqu’à son apogée, un phénomène naturel qui attire des milliers de touristes.

L’eau érode le glacier. L’eau a commencé à s’infiltrer dans le glacier samedi à 08h40 (12h40 en France), a indiqué le parc national Los Glaciares, en Patagonie, situé à 2.000 km au sud-ouest de de Buenos Aires. Tout au long de la journée, ce phénomène “est devenu plus manifeste et volumineux”, selon la même source. L’eau érode le glacier et le processus prend fin lorsque l’arche ou le pont de glace s’effondre.

Moment “spectaculaire”. Le moment de la rupture “est toujours spectaculaire. Ce qui arrive, c’est que cette fois-ci, plus d’eau s’est accumulée qu’au cours des trois ou quatre dernières ruptures”, a expliqué à la chaîne d’information TN Luciano Bernacchi, directeur du Glaciarium, un musée situé à proximité du Parc National des Glaciers. Selon cet expert, il s’agit d’un phénomène naturel pour ce type de glacier, c’est-à dire qu’il maintient en moyenne ses dimensions, contrairement à d’autres qui se rétrécissent.

L’effondrement du glacier Perito Moreno, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, attire habituellement des milliers de visiteurs bien qu’il se produise en mars, c’est-à-dire à la fin de l’été et au début de l’automne austral. Ce phénomène, un des spectacles naturels les plus impressionnants au monde, se produit tous les deux à quatre ans depuis 2004 alors qu’il ne s’était plus produit au cours des 16 années précédentes. La dernière fois, en 2016, c’était en plein jour et des milliers de touristes y avaient assisté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *