Racisme : Thuram critique le manque d’engagement de Pelé

L’ancien défenseur des Bleus a estimé que le “Roi” Pelé “aurait dû faire autre chose” pour lutter contre le racisme. 

Lilian Thuram en veut à Pelé. L’ancien international français a affirmé dans un entretien à la chaîne brésilienne Sportv que le “Roi” avait fait preuve “d’égoïsme” en n’utilisant pas davantage son image pour lutter contre le racisme. “Pelé ne s’est jamais positionné sur les problématiques du racisme au Brésil. Et pourtant, c’est quelqu’un qui aurait pu faire avancer les choses. Je ne le connais pas, mais je pense qu’il faut dépasser un certain égoïsme”, a déclaré l’ex-défenseur, champion du monde en 1998 et d’Europe en 2000 avec les Bleus.

“Je pense qu’il aurait dû faire autre chose”. “Peut-être que Pelé n’a pas cette grandeur d’âme, parce que, avec l’image qu’il a dans le monde, je pense qu’il aurait dû faire autre chose. Je reste persuadé qu’à la fin de sa vie, c’est quelque chose qu’il va regretter”, a-t-il poursuivi. Lilian Thuram, 46 ans, a créé en 2008 une fondation d’éducation contre le racisme et écrit plusieurs ouvrages sur le sujet. Il est venu au Brésil en juin 2016, et a notamment rencontré des enfants des favelas de Rio de Janeiro.

À cette occasion, il avait déjà critiqué le manque d’engagement de Pelé, expliquant pourquoi le “Roi” du football ne figure pas dans son livre “Mes étoiles noires“. “J’y ai pensé, et finalement je ne l’ai pas mis parce que je pense qu’avec une telle aura, il aurait dû dénoncer le racisme”, avait-il affirmé.

Pelé, souvent critiqué pour être proche du pouvoir. Pelé, 77 ans, est souvent critiqué pour être considéré comme proche du pouvoir établi, y compris durant la dictature militaire (1964-1985). En 2013, alors que des manifestations monstres secouaient le Brésil au moment de la Coupe des Confédérations, il avait notamment demandé aux Brésiliens “d’oublier toute cette confusion” et de soutenir l’équipe nationale.

Football-PSG : Marquinhos “demande” à Neymar “de rester”

Marquinhos estime qu’il faut du “temps pour que les choses puissent entrer en automatismes, qu’on puisse gagner en maturité comme équipe”. 

Neymar va-t-il quitté le navire parisien après le premier accroc ? “Je lui demande de rester”, a déclaré son coéquipier et compatriote Marquinhos, mardi après l’élimination en 8e de finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid (défaite 2-1).

Besoin de plus de “temps”. “Je lui demande de rester, c’est le moment d’avoir du temps pour que les choses puissent entrer en automatismes, qu’on puisse gagner en maturité comme équipe, de la puissance sur ce genre de match”, a exposé Marquinhos, un des proches de la superstar brésilienne.

“Un joueur important”. “C’est un joueur important pour nous. Il faut vraiment qu’il ait confiance en notre projet, en nos joueurs, notre staff. On a vraiment besoin de temps pour digérer la déception mais comme on l’a fait l’an dernier, il faut qu’on rebondisse”, ajouté le défenseur, également coéquipier du n°10 brésilien en sélection.

Au Real ? Neymar, arraché cet été par le PSG au FC Barcelone contre une somme record de 222 millions d’euros, a manqué la rencontre décisive face au Real Madrid à cause d’une blessure au pied droit. La cacophonie autour de son opération a donné l’impression qu’il a choisi de privilégier sa présence à la Coupe du monde avec le Brésil plutôt qu’un rétablissement avant la fin de saison du PSG. Quelques semaines plus tôt, des rumeurs de départ au Real Madrid avaient fuité dans la presse espagnole. “Je suis très triste pour la défaite, encore plus triste de ne pas avoir été sur le terrain pour aider mes coéquipiers !! Ce qui me rend fier, c’est de voir les efforts de chacun. Félicitations ‘mon gars (écrit en français, ndlr)’, ALLEZ PARIS”, a écrit Neymar après le match sur son compte Twitter.

Silva confiant. “Je crois qu’il va rester”, affirmé de son côté le capitaine parisien Thiago Silva. “Il a parlé, son père aussi a parlé. On verra qu’est-ce qui va se passer jusqu’à la fin de la saison après la Coupe du monde.” Quant au président du Paris SG, Nasser Al-Khelaifi, il a assuré “croire” en ses joueurs. “On veut continuer le projet, avec les deux (Neymar et Kylian Mbappé), parce que c’est le futur du club”.

Foot : Astori décédé après un ralentissement du cœur

L’autopsie du défenseur italien, mort dans la nuit de samedi à dimanche, doit être confirmée par les diagnostics définitifs d’ici deux mois. 

Le footballeur italien Davide Astori est décédé “vraisemblablement à cause d’une bradyarythmie”, c’est-à-dire un ralentissement du cœur. Les médecins en charge de l’autopsie pratiquée ce mardi ont évoqué “un arrêt cardiaque sans explication macroscopique, vraisemblablement à cause d’une bradyarythmie”, rapportent les quotidiens sportifs Corriere dello Sport et Tuttosport.

“Ce n’est que dans deux mois, quand nous aurons les diagnostics définitifs, que l’on pourra dire avec certitude qu’il n’y avait aucune cause décelable ou aucun autre élément de quelque type que ce soit”, a ensuite déclaré Antonio de Nicolo, le procureur de la République d’Udine, la ville où le joueur est décédé dans son sommeil dans la nuit de samedi à dimanche.

Funérailles à Bergame, sa ville d’origine. Dès dimanche, le procureur avait parlé d’un probable décès “par arrêt cardio-circulatoire de causes naturelles”, ce que semble confirmer l’autopsie.

A l’issue des examens effectués mardi, le corps d’Astori a été restitué à sa famille. Mercredi, il sera exposé dans une chapelle ardente installée à Coverciano, le centre d’entraînement de l’équipe d’Italie de football. Jeudi, des funérailles se tiendront dans la basilique Santa Croce de Florence avant un enterrement près de Bergame, dans le nord de l’Italie, là où Astori a grandi et où vivent encore ses parents.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *