PSG-Real : “Un passage obligé qui peut marquer l’histoire du nouveau PSG”

A quelques heures du choc retour entre le PSG et le Real Madrid, les parisiens doivent se concentrer et économiser le maximum d’énergie, leur conseille l’ex-entraîneur adjoint du club de la capitale.

“Garder de l’énergie pour gérer les choses qui vont sortir de l’ordinaire pendant cette rencontre”. C’est le conseil de Denis Troch aux joueurs du PSG, à quelques heures du choc retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Au micro d’Europe 1 Bonjour, mardi matin, l’ex-entraîneur adjoint du club, qui a vécu le match de 1993 entre le deux équipes, a expliqué ce qui devrait se passer dans la tête des parisiens avant ce grand match.

S’isoler pour se concentrer. Depuis lundi, les parisiens sont “au vert”, reclus, entre eux, se préparant pour le choc qui marquera d’une façon ou d’une autre l’histoire de leur club. Qu’est-ce que permet cet isolement ? Pour Denis Troch, c’est avant tout “se mettre dans une bulle poreuse, où les joueurs sont entre eux, concentrés sur un seul et même objectif : joueur la rencontre”. Pour autant, les Parisiens ne vivent pas en autarcie complète depuis 24h, “ils entendent ce qui se passe à l’extérieur, ce qui se dit”, explique l’ancien entraîneur adjoint. 

“Une simple rencontre de Ligue 1”. Si le match qui attend les joueurs est exceptionnel, pour Denis Troch, il ne faut pas sortir des habitudes. “Les joueurs ne doivent pas sortir de quelque chose qui leur est coutumier. Il faut dépenser un minimum d’énergie avec les événements extérieurs et se concentrer normalement sur ce que l’on sait faire”, conseille-t-il. Dans l’idéal, les Parisiens doivent donc envisager le match comme une simple rencontre de Ligue 1, à une différence près : “gérer le hors-norme”, précise l’ex-entraîneur. “Il va y avoir des moments clé, il faut les gérer le mieux possible. Pour cela, les joueurs doivent être lucides, concentrés et avoir le maximum de ressources”, détaille-t-il. 

Passer outre l’absence de Neymar. Quid de l’absence de Neymar ? Pour Denis Troch, “on ne peut pas aller au bout d’une compétition sans quelques KO, si on ne peut pas passer outre, on ne peut pas être champion”. Si l’absence du numéro 10 a été évoquée de nombreuses fois et change forcément la physionomie du match, pour l’ex-entraîneur, “les joueurs et le staff ne pensent plus à l’absence de Neymar, mais plutôt à la participation de Di Maria. Ils vont jouer à onze et il est nécessaire de se donner un objectif lié à ces onze titulaires”. 

Remontada ? Il y a un an, le Barca était dans une situation similaire et l’équipe catalane avait réussi une incroyable “remontada”. Le PSG peut-il en faire autant mardi soir ? Pour Denis Troch, “tout est possible du moment que l’on y croit. Le Real a une grande expérience de ce genre de rencontres, pas le PSG. Mais c’est un passage obligé qui peut marquer l’histoire du nouveau PSG”.

Basket-NBA : LeBron James et Larry Nance Jr font briller Cleveland

Larry Nance Jr, arrivé aux Cavs en février, a brillé pour ses débuts en inscrivant 22 points et en prenant 15 rebonds.

Bien aidé par les 31 points de LeBron James, Larry Nance Jr a flambé pour ses débuts avec Cleveland en inscrivant 22 points et a conduit les Cavaliers à une large victoire 112-90 contre Detroit lundi.

34 points à eux deux à la mi-temps. Nance Jr, arrivé à Cleveland dans le cadre d’un échange avec les Los Angeles Lakers en février, a démarré en tant que pivot à la place de Tristan Thompson, touché à une cheville contre Denver samedi. Nance et James ont inscrit les 20 premiers points de Cleveland et leur total de 34 points en première mi-temps a permis aux Cavs de mener 54-49 à la pause.

“Ça m’a paru facile”. Cleveland a maintenu la pression dans le troisième quart-temps, grâce notamment à 13 points de Lebron James inscrits en moins de cinq minutes au début de la deuxième mi-temps. La superstar des Cavs a quitté le parquet après trois quarts-temps en ayant délivré sept passes décisives et pris sept rebonds. Les 15 rebonds de Larry Nance Jr ont également aidé les Cavs à limiter le pivot des Pistons Andre Drummonds à 15 points.  “En fait, ça m’a paru facile”, a commenté Nance Jr. “Les mecs m’offraient toutes les occasions du monde de prendre des tirs et c’est ce que j’ai fait.”

Détroit accumulent les défaites. Côté Détroit, Blake Griffin (25 points, 8 rebonds et 5 passes) n’a pas empêché les Pistons de concéder une troisième défaite de suite. Ils en sont désormais à neuf défaites sur leurs onze derniers matches.  Ils se retrouvent neuvièmes de la Conférence est de la NBA, derrière Miami septième et Milwaukee huitième.

Les résultats des matches de lundi soir :

LA Lakers – Portland 103 – 108
San Antonio – Memphis 100 – 98
Miami – Phoenix 125 – 103
Utah – Orlando 94 – 80
Chicago – Boston 89 – 105
Cleveland – Detroit 112 – 90
Indiana – Milwaukee 92 – 89

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *