Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, sur l’arbitrage : “Ça suffit maintenant”

Le président du PSG n’a pas mâché ses mots contre l’arbitrage, mercredi, après la défaite de son équipe face au Real, en Ligue des champions (2-1).

Un “bras” non sifflé dans la surface de réparation, des cartons jaunes burlesques, plusieurs autres situations de jeu étonnantes… C’est peu dire que le PSG n’a pas trop goûté l’arbitrage de l’Italien Gianluca Rocchi, mercredi soir, lors de son huitième de finale aller de Ligue des champions face au Real Madrid (défaite 3-1). À commencer par son président, Nasser Al-Khelaïfi.

“Quand on joue contre une grande équipe, c’est la même chose, toujours. L’année dernière contre Barcelone (élimination 6-1 au retour, ndlr), cette année contre le Real… OK, le Real Madrid, c’est une grande équipe, mais ça suffit maintenant, l’UEFA doit faire quelque chose”, a clamé le boss du PSG. “Je ne dis pas qu’on a perdu à cause de l’arbitre, parce que les choses étaient claires, mais il y a de petits détails qui changent beaucoup de choses. Je pense spécialement au carton jaune d’Adrien Rabiot, ce n’est pas un carton jaune, c’est sûr. L’UEFA doit faire quelque chose, ce n’est pas possible pour le foot de continuer comme ça.” Rabiot a été sanctionné à la 64e minute alors qu’il n’avait absolument pas touché le milieu de terrain croate du Real, Luka Modric.

“Plus en faveur du Real”. Sur la même ligne que son président, l’entraîneur du PSG, Unai Emery, a lui aussi critiqué l’arbitrage mercredi soir. “Je crois que le match de l’arbitre (doit être évoqué)”, a insisté le technicien espagnol. “Il a fait de petites choses, qui ont eu pour conséquence des grandes choses, comme par exemple le penalty (pour une faute légère, mais réelle, de Lo Celso sur Kroos, ndlr), et la main de Sergio Ramos (sur un tir de Rabiot en 2ème période, ndlr) qui aurait dû faire penalty pour nous, les cartons jaunes, et l’action de Kimpembe (sur le dernier but madrilène, où le défenseur est victime du pressing très physique de Ronaldo, qui ne semble néanmoins pas toucher le défenseur parisien, ndlr) qui aurait dû valoir faute. L’arbitre a été plus (en faveur) du Real que de nous.”

Du côté des joueurs, Marco Verratti, compatriote de Gianluca Rocchi, s’est monté moins sévère. “Ça n’a pas été des erreurs très, très claires, mais je pense que sur les petits détails, les choses vont toujours dans leur sens, comme sur le carton d”Adri’ (Rabiot)”, a insisté le milieu de terrain italien du PSG. “C’est difficile mais ce n’est pas à cause de l’arbitre qu’on a perdu 3-1.” Malgré tout, la performance de l’arbitre du PSG-Real du 6 mars prochain sera observée de près…

– Football australien : une transexuelle autorisée à jouer en 2e division

“Je me félicite de la décision de l’AFL, et j’espère jouer cette saison”, a réagi Hanna Mouncey sur son compte Twitter.

La Fédération de football australien a autorisé Hanna Mouncey, une transexuelle, à participer au championnat national de 2e division, a-t-elle annoncé mercredi.  Hannah Mouncey, un ancien handballeur, avait vu sa demande d’inscription à la draft de la Ligue féminine semi-professionnelle de football australien (AFLW) rejetée, et ses chances de jouer dans l’élite australienne anéanties. Plusieurs clubs avaient fait par de leur intérêt pour drafter cette joueuse mesurant 1,90 m. L’AFLW avait motivé sa décision de rejeter la demande d’inscription à la draft de Hanna Mouncey en mettant en avant sa puissance physique hors norme.

“J’espère jouer cette saison”. “Je me félicite de la décision de l’AFL, et j’espère jouer cette saison”, a réagi Hanna Mouncey sur son compte Twitter. Si elle s’est réjouie de cette décision, elle a cependant refusé de remercier ceux qui l’ont prise. “Je ne remercierai pas l’AFL, et je pense que ce serait totalement inapproprié de remercier l’AFL de m’avoir autorisé à faire quelque chose que n’importe quel autre Australienne peut faire”, a précisé Hanna Mouncey.

JO 2018 : Du soleil et une pluie de médailles attendus… Le programme du jeudi 15 février

La météo devrait s’améliorer jeudi à Pyeongchang. Et cela tombe bien, car le programme s’annonce particulièrement chargé.

La journée promet d’être radieuse jeudi à Pyeongchang. Pour les organisateurs comme pour le clan tricolore. Les conditions météorologiques “vont s’améliorer avec du soleil attendu et sans vent”, a assuré une porte-parole de la Fédération internationale de ski. Tessa Worley en slalom géant, Adrien Théaux en descente, Anaïs Bescond et Martin Fourcade en biathlon, Pierre Vaultier en snowboard cross…

Le programme du jour

 Curling : Canada-Corée du Sud, Danemark-Japon, Chine-Athlètes olympiques de Russie, Grande-Bretagne-États-Unis, poule unique, dames

 Ski alpin : slalom géant dames, 1ère manche : Tessa Worley, Taina Barioz, Adeline Baud-Mugnier

 Skeleton : messieurs, 1ère et 2e manches

Patinage artistique : couples, programme libre : Vanessa James et Morgan Ciprès

 Snowboard : snowboardcross messieurs, qualifications : Pierre Vaultier, Ken Vuagnoux, Loan Bozzolo, Merlin Surget

 Ski alpin : descente messieurs : Adrien Théaux, Yohan Clarey, Brice Roger, Maxence Muzaton

Hockey sur glace : États-Unis-Canada, phase de groupes dames

Hockey sur glace : Finlande-Allemagne, phase de groupes messieurs

Snowboard : snowboardcross messieurs : Pierre Vaultier, Ken Vuagnoux, Loan Bozzolo, Merlin Surget (si qualifiés)

 Ski alpin : slalom géant dames, 2e manche : Tessa Worley, Taina Barioz, Adeline Baud-Mugnier

 Curling : États-Unis-Italie, Norvège-Canada, Grande-Bretagne-Japon, Danemark-Suisse, poule unique, messieurs

Ski de fond : 10 km dames, style libre : Anouk Faivre Picon, Aurore Jean, Coraline Thomas Hugues, Delphine Claudel

 Hockey sur glace : Athlètes olympiques de Russie-Finlande, phase de groupe dames

Hockey sur glace : Norvège-Suède, phase de groupes messieurs

 Biathlon : Individuel dames : Justine Braisaz, Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier et Célia Aymonier

 Biathlon : Individuel messieurs (20 km) : Martin Fourcade, Quentin Fillon-Maillet, Simon Desthieux, Antonin Guigonnat

 Patinage de vitesse : 10.000 m messieurs

 Ski acrobatique : saut dames, qualifications

 Curling : Chine-Grande-Bretagne, Canada-Suède, États-Unis-Suisse, Corée du Sud-Japon, poule unique, dames

 Hockey sur glace : République tchèque-Corée du Sud et Suisse-Canada, phase de groupes messieurs

 Luge : relais par équipes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *