Ligue des champions : à Madrid, les supporters ne craignent pas du tout le PSG

Bien qu’en difficulté dans le championnat espagnol, le Real Madrid affiche une confiance à toute épreuve avant de rencontrer les Parisiens, mercredi, en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

J-1 avant Real Madrid-PSG, le choc des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Le club espagnol, en souffrance en championnat et éliminé en Coupe nationale, n’a plus que la reine des compétitions de clubs pour sauver sa saison. Même si le PSG a de sacrés arguments à faire valoir, les aficionados espagnols sont plutôt sereins.

Les supporters confiants. Devant l’imposant stade Santiago Bernabeu, les bus et les touristes défilent à longueur de journée. À Madrid, le Real est un monument que l’on visite, au même titre que les musées. Les supporters sont d’ailleurs unanimes : l’une des forces du club, c’est son histoire. Pour eux, pas de doute :l’historique Real Madrid éliminera le nouveau riche Paris Saint-Germain. “Paris, c’est bien…

Mais on a plus d’expérience. On sait comment jouer. Paris, c’est trop artificiel”, estime un Madrilène. “Madrid n’est pas au mieux, mais j’ai confiance. C’est la coupe d’Europe, on connaît. On n’a vraiment pas peur du PSG”, renchérit un supporter. “On est à Madrid, sur les terres d’un club de champions ! On est la meilleure équipe du 20e siècle. Madrid, c’est la finale !”, s’enthousiasme un autre. Une confiance visiblement à toute épreuve.

Les places s’arrachent à prix d’or. Ici, les médias ne parlent déjà plus que du match à venir. Et la folie va bien au-delà de la ville. Des supporters du monde entier espèrent assister à la rencontre, à l’instar de ce fan canadien qui cherche désespérément une place. “En 37 minutes, c’était ‘sold-out’. On va essayer d’avoir des tickets le jour-même. Sinon, on ira dans un bar”, se désole-t-il d’avance. Au marché noir, le précieux sésame se monnaie en moyenne à plus de 450 euros. Le billet record a même atteint plus de 24.000 euros(29000 US).

Deux des grandes stars des Jeux, Shaun White en snowboard et Mikaela Shiffrin en ski alpin, vont essayer de se couvrir d’or, mercredi.

Après Marcel Hirscher mardi sur le combiné, Mikaela Shiffrin va-t-elle elle aussi assumer son statut de favorite sur le slalom, mercredi ? L’Américaine, championne olympique en titre de la spécialité, sera l’immense favorite. Premier des qualifications mardi, son compatriote Shaun White tentera lui de décrocher un troisième titre olympique après Turin 2006 et Vancouver 2010.  À suivre également le retour des biathlètes tricolores avec l’épreuve individuelle féminine et les débuts du couple Vanessa James-Morgan Ciprès en patinage artistique.

·         Qui pour contrarier Shiffrin ? 

Elle est championne olympique en titre, triple championne du monde, elle a remporté quatre des cinq derniers globes de la spécialité : c’est peu dire que Mikaela Shiffrin est la favorite du slalom des JO de Pyeongchang. Certes, ses dernières sorties n’ont pas été très brillantes, mais l’Américaine, vainqueur à Sotchi à 18 ans seulement, promet qu’elle s’est remise sur les rails. “J’ai eu un gros coup de fatigue avec la succession des épreuves et les déplacements incessants, et moins de temps pour m’entraîner. Mais je me sens bien désormais.

J’aime beaucoup les conditions ici. L’entraînement s’est bien passé, je suis prête”, a confié l’Américaine. Pas une bonne nouvelle pour ses adversaires, à commencer par  la Slovaque Petra Vhlova, la seule à l’avoir devancée deux fois à la régulière lors des douze derniers mois. Les deux Françaises engagées, Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier, viennent sans grande référence cette saison et seront clairement outsiders.

·         La passe de trois pour White ? 

Ce n’était pas une évidence en octobre dernier, lorsqu’il avait quitté un pipe d’entraînement en Nouvelle-Zélande le visage ensanglanté. Quatre mois et 62 points de suture plus tard, Shaun White était au rendez-vous mardi. L’Américain, deux fois champion olympique, a réalisé le meilleur score des qualifications de half-pipe avec 98,50 points, tout près de la perfection (100), qu’il a atteint pour la deuxième fois de sa carrière cet hiver, dans le Colorado.

“Je prends ma place favorite, celle qui permet de partir en dernier. C’est important pour moi, ça me porte chance et c’est ce que je voulais”, a déclaré le Californien, qui visera une troisième médaille d’or après 2006 et 2010. Il sera temps, alors, de partir à la conquête du titre olympique en… skateboard, sa deuxième discipline de prédilection, lors des JO de Tokyo, en 2020.

Le programme du jour

 Curling : Danemark-Suède, Canada-Italie, Corée du Sud-États-Unis, Suisse-Grande-Bretagne, poule unique messieurs
Patinage artistique : couples, programme court avec Vanessa James et Morgan Ciprès


Ski alpin : slalom dames, 1re manche avec Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier


Snowboard : halfpipe messieurs
Hockey sur glace : Suède-Suisse, phase de groupes dames
Ski alpin : slalom dames, 2nde manche avec Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier


Curling : Japon-États-Unis, Athlètes olympiques de Russie-Grande-Bretagne, Danemark-Suède, Suisse-Chine, poule unique dames


Combiné nordique : épreuve de saut petit tremplin messieurs avec Jason Lamy-Chappuis, François Braud, Maxime Laheurte et Antoine Gérard


Hockey sur glace : Corée unie-Japon, phase de groupes dames
(9h45) Combiné nordique : ski de fond, 10 km style libre messieurs avec Jason Lamy-Chappuis, François Braud, Maxime Laheurte et Antoine Gérard


Patinage de vitesse: 1.000 m dames


Biathlon : individuel dames (15 km) avec Justine Braisaz, Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier et Célia Aymonier


Curling : Canada-Grande-Bretagne, Corée du Sud-Suède, Suisse-Italie, Norvège-Japon, poule unique messieurs


Luge biplace messieurs, 1re et 2nde manches
Hockey sur glace : Slovaquie-Athlètes olympiques de Russie et États-Unis-Slovénie, phase de groupes messieurs.

O 2018 : Shaun White et Mikaela Shiffrin en vedettes américaines… Le programme du mercredi 14 février

Deux des grandes stars des Jeux, Shaun White en snowboard et Mikaela Shiffrin en ski alpin, vont essayer de se couvrir d’or, mercredi.

Après Marcel Hirscher mardi sur le combiné, Mikaela Shiffrin va-t-elle elle aussi assumer son statut de favorite sur le slalom, mercredi ? L’Américaine, championne olympique en titre de la spécialité, sera l’immense favorite. Premier des qualifications mardi, son compatriote Shaun White tentera lui de décrocher un troisième titre olympique après Turin 2006 et Vancouver 2010.  À suivre également le retour des biathlètes tricolores avec l’épreuve individuelle féminine et les débuts du couple Vanessa James-Morgan Ciprès en patinage artistique.

  • Qui pour contrarier Shiffrin ? 

Elle est championne olympique en titre, triple championne du monde, elle a remporté quatre des cinq derniers globes de la spécialité : c’est peu dire que Mikaela Shiffrin est la favorite du slalom des JO de Pyeongchang. Certes, ses dernières sorties n’ont pas été très brillantes, mais l’Américaine, vainqueur à Sotchi à 18 ans seulement, promet qu’elle s’est remise sur les rails. “J’ai eu un gros coup de fatigue avec la succession des épreuves et les déplacements incessants, et moins de temps pour m’entraîner. Mais je me sens bien désormais.

J’aime beaucoup les conditions ici. L’entraînement s’est bien passé, je suis prête”, a confié l’Américaine. Pas une bonne nouvelle pour ses adversaires, à commencer par  la Slovaque Petra Vhlova, la seule à l’avoir devancée deux fois à la régulière lors des douze derniers mois. Les deux Françaises engagées, Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier, viennent sans grande référence cette saison et seront clairement outsiders.

  • La passe de trois pour White ? 

Ce n’était pas une évidence en octobre dernier, lorsqu’il avait quitté un pipe d’entraînement en Nouvelle-Zélande le visage ensanglanté. Quatre mois et 62 points de suture plus tard, Shaun White était au rendez-vous mardi. L’Américain, deux fois champion olympique, a réalisé le meilleur score des qualifications de half-pipe avec 98,50 points, tout près de la perfection (100), qu’il a atteint pour la deuxième fois de sa carrière cet hiver, dans le Colorado.

“Je prends ma place favorite, celle qui permet de partir en dernier. C’est important pour moi, ça me porte chance et c’est ce que je voulais”, a déclaré le Californien, qui visera une troisième médaille d’or après 2006 et 2010. Il sera temps, alors, de partir à la conquête du titre olympique en… skateboard, sa deuxième discipline de prédilection, lors des JO de Tokyo, en 2020.

Le programme du jour

Curling : Danemark-Suède, Canada-Italie, Corée du Sud-États-Unis, Suisse-Grande-Bretagne, poule unique messieurs
Patinage artistique : couples, programme court avec Vanessa James et Morgan Ciprès

Ski alpin : slalom dames, 1re manche avec Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier

Snowboard : halfpipe messieurs
Hockey sur glace : Suède-Suisse, phase de groupes dames
Ski alpin : slalom dames, 2nde manche avec Nastasia Noens et Adeline Baud-Mugnier

Curling : Japon-États-Unis, Athlètes olympiques de Russie-Grande-Bretagne, Danemark-Suède, Suisse-Chine, poule unique dames

Combiné nordique : épreuve de saut petit tremplin messieurs avec Jason Lamy-Chappuis, François Braud, Maxime Laheurte et Antoine Gérard

Hockey sur glace : Corée unie-Japon, phase de groupes dames

Combiné nordique : ski de fond, 10 km style libre messieurs avec Jason Lamy-Chappuis, François Braud, Maxime Laheurte et Antoine Gérard

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *