Ligue 1 : Nice-PSG à 13h le 18 mars pour les téléspectateurs en Asie

La LFP a annoncé cet horaire inédit pour “mieux exposer le championnat de France sur le continent asiatique”.

La Ligue 1 veut séduire au-delà de ses frontières. “Afin de mieux exposer le Championnat de France sur le continent asiatique”, le match de la 30e journée entre Nice et le Paris SG aura lieu exceptionnellement à 13h le dimanche 18 mars, a annoncé la LFP lundi.

“Grâce à cet horaire exceptionnel, la rencontre sera notamment diffusée en prime time en Asie du Sud-Est”, expose la Ligue, en mettant en avant les visages de Mario Balotelli et Neymar, les stars de Nice et du PSG, dans son communiqué.

Faible exposition médiatique en Chine. Le marché asiatique est une des cibles prioritaires visées par le Championnat de France pour son développement. En février 2017, la Fédération française de football et la Ligue ont ouvert un bureau conjoint à Pékin pour promouvoir le football français en Chine. La Ligue 1 bénéficie encore d’une faible exposition médiatique en Asie, bien loin de la Premier League anglaise par exemple.

Le 23 décembre 2017, le clasico Real Madrid-Barcelone (0-3) avait été programmé à 12h00 GMT et le président de la Ligue espagnole (Liga) Javier Tebas s’était déclaré très satisfait quelques jours plus tard de cet horaire spécialement étudié pour l’Asie.

-Ligue 1 : Balotelli a entendu des cris de singe, dossier étudié jeudi

La LFP va se pencher sur les affirmations de Mario Balotelli qui assure avoir été victime de cris de singe samedi lors du déplacement de Nice à Dijon.

L’attaquant de Nice Mario Balotelli a “entendu des cris de singe à son encontre” lors de la défaite à Dijon samedi (3-2) et “le dossier sera étudié jeudi par la commission de discipline”, a indiqué la Ligue de football professionnel lundi. La LFP précise qu’elle ne dispose pas d’autres éléments à ce stade. Après des gestes d’énervement à l’encontre du public, Balotelli avait écopé d’un carton jaune. Il avait ensuite indiqué à l’arbitre avoir été victime de cris racistes.

Une réponse forte attendue. Dans un communiqué, l’organisation britannique Kick It Out, qui lutte contre les discriminations, s’est dite “choquée” par ce carton jaune infligé à l’international italien alors qu’il souhaitait “attirer l’attention de l’arbitre sur des cris racistes”. Kick It Out attend “une réponse forte” des instances du football français.

Soutien du président niçois. Mario Balotelli a “tout notre soutien”, a réagi pour sa part le président de l’OGC Nice Jean-Pierre Rivère sur le site du club. “Nous avons pris le temps de consulter les différentes parties avant de nous exprimer sur le sujet. Nous déplorons que Mario ait eu à subir une nouvelle manifestation du racisme. C’est inexcusable, et il faut rappeler que ce n’est malheureusement pas la première fois depuis qu’il a rejoint notre championnat”.

“Comme l’a précisé l’entraîneur de Dijon Olivier Dall’Oglio, on n’est pas à l’abri ‘d’un ou deux abrutis’. C’est également notre sentiment, et Mario n’a d’ailleurs pas souhaité en rajouter après le match”, poursuit le dirigeant niçois. Le public de Dijon n’est en rien coutumier du fait. Je n’ai aucune raison de remettre en cause la bonne foi des responsables dijonnais, ni de les accabler pour cet acte isolé, alors qu’ils sont aussi les victimes de cette affaire et que cela peut survenir n’importe où.”

-Manuel Valls a “souvent fait (son) agenda en fonction des matches” du FC Barcelone

Grand amateur de football et plus particulièrement du FC Barcelone, Manuel Valls a parfois dû adapter son agenda au calendrier des compétitions afin de pouvoir suivre les matches.

INTERVIEW

Ce n’est un secret pour personne, Manuel Valls est un fervent supporter du FC Barcelone. C’est d’ailleurs le cousin germain de son père qui a composé l’hymne du club catalan. Mais avec son emploi du temps de Premier ministre, il n’a pas toujours été simple pour lui de suivre les performances de son équipe favorite.

Un agenda adapté. Celui qui a également été ministre de l’Intérieur a toujours réussi malgré tout à se libérer du temps pour regarder “les matches en général, les matches de Ligue des champions en particulier et les matches du Barça qui plus est”. “J’ai souvent fait mon agenda en fonction des matches. Surtout dans cette période, où la vraie compétition commence”, a-t-il révélé dans l’émission Y a pas péno ! sur Europe 1.

Il soutiendra le PSG face au Real. Le député de l’Essonne va faire la même chose pour suivre le match Real-Madrid-PSG, mercredi. S’il voit “le PSG l’emporter” sur les deux matches, il estime toutefois qu’il “faut faire attention” car le Real Madrid “est une équipe blessée” avec “des joueurs qui ont tout gagné” et qui “ont encore envie de tout gagner”. “Je suis pour le Paris Saint-Germain”, assure-t-il. Le fait que ce soit le rival madrilène en face n’y est sûrement pas étranger.

 

JO 2018 : le programme du mardi 13 février

Va-t-on enfin assister à une compétition de ski alpin, mardi, à Pyeongchang ? Après les reports de la descente hommes dimanche et du géant dames lundi, le combiné (descente puis slalom) doit se dérouler mardi, à Pyeongchang. Mais le vent qui sévit sur les cimes pourrait une nouvelle fois contraindre les organisateurs à repousser une épreuve dont le Français Alexis Pinturault sera l’un des grands favoris. Alors que le biathlon fait relâche mardi, on aura aussi un œil sur la finale du 1.500 m en patinage de vitesse et de half-pipe dames.

  Curling : double mixte, match pour la médaille de bronze : Athlètes olympiques de Russie-Norvège

Snowboard : half-pipe dames, finale Mirabelle Thovex, Sophie Rodriguez

Ski alpin : combiné, descente Victor Muffat-Jeandet, Alexis Pinturault, Thomas Mermillod Blondin, Maxence Muzaton

Snowboard : half-pipe hommes, qualifications
Ski alpin : combiné, slalom Victor Muffat-Jeandet, Alexis Pinturault, Thomas Mermillod Blondin, Maxence Muzaton
Hockey sur glace : Canada-Finlande, phase de groupes dames

Ski de fond : sprint classique dames Aurore Jean
Ski de fond : sprint classique hommes Richard Jouve, Baptiste Gros, Lucas Chavanat

Short-track : 500 m dames
Short-track : 1.000 m hommes, séries Thibaut Fauconnet, Sébastien Lepape

Luge : monoplace dames, 3ème et dernière manches
Patinage de vitesse : 1.500 m hommes Alexis Contin


 Curling : double mixte, finale : Canada-Suisse
Short-track : 500 m dames, demi-finales
Short-track : relais 5.000 m hommes, séries
Short-track : 500 m dames, finale
Hockey sur glace : États-Unis-Athlètes olympiques de Russie, phase de groupes dames.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *