PSG : la fête d’anniversaire de Neymar énerve le capitaine sochalien

Florian Tardieu, adversaire des Parisiens mardi soir, estime que les festivités autour de l’anniversaire de Neymar constituent un manque de respect.

La fête d’anniversaire de Neymar, dimanche soir, n’a pas plu à tout le monde. Les célébrations en grande pompe des 26 ans de la star brésilienne, deux jours avant le huitième de finale de Coupe de France à Sochaux, mardi soir, ont énervé le capitaine des futurs adversaire des Parisiens, qui y voit un manque de respect.

“Excusez-moi du terme mais ils nous chient dessus”, a attaqué Florian Tardieu, interrogé lundi sur le sujet en conférence de presse. “Ils font une fête juste avant un huitième de finale. Ils ne nous respectent pas. J’ai dormi à 20h30 moi”, a poursuivi le joueur des Lionceaux.

Un tweet qui ne passe pas. Florian Tardieu, natif d’Istres et supporter revendiqué de l’OM, n’a pas non plus apprécié un tweet du PSG, qui annonce le quart de finale de Coupe de France contre “un adversaire à déterminer”, avant même d’avoir joué à Sochaux. “Ça ne me plaît pas trop de voir que le PSG annonce déjà la date des quarts de finale dans son calendrier”, a pesté le milieu de terrain.

Son coach, Peter Zeidler, a lui été plus modéré dans ses propos. “L’anniversaire de Neymar ? Je suis assez ‘old fashion’ (vieille école) et je ne me suis pas intéressé aux photos ou autre”, a jugé l’entraîneur sochalien.

Neymar absent à Sochaux. Le Brésilien ne fait pas partie du groupe qui se rendra mardi à Sochaux, tout comme Adrien Rabiot, touché à la hanche droite. En revanche, Thiago Motta et Julian Draxler font leur retour. Le groupe parisien : Areola, Trapp – Berchiche, Alves, Kimpembe, Kurzawa, Marquinhos, Meunier, Thiago Silva – Draxler, Diarra, Nkunku, Pastore, Thiago Motta, Verratti – Cavani, Di Maria, Mbappé

-JO 2018 : une épidémie met sur le flanc 1.200 agents de sécurité

Contraintes d’abandonner leurs postes, ils ont été remplacés par “900 militaires” à deux jours seulement du début des épreuves, et à trois jours de la cérémonie d’ouverture.

Plus de 1.200 agents de sécurité ont été touchés par une épidémie et contraints de se retirer des JO 20108 de Pyeongchang, ont annoncé mardi les organisateurs du rendez-vous qui débute officiellement vendredi avec la cérémonie d’ouverture.

Très contagieux. Sur ces 1.200 personnes, 41 ont ressenti dimanche de soudaines diarrhées et envies de vomir, et ont été transférées à l’hôpital où il leur a été diagnostiqué un norovirus. Le norovirus, à l’origine de la plupart des gastro-entérites, est hautement contagieux et peut également se transmettre par la nourriture ou l’eau.

“900 militaires” pour remplacer. “Ces 1.200 personnes ont été contraintes d’abandonner leur fonction”, a commenté un officiel du comité local d’organisation (POCOG). “Ils ont été remplacés par 900 militaires”, a-t-il ajouté.

Enquête. Les autorités sanitaires enquêtent sur l’origine du virus, ont-elles également annoncé. Le personnel touché, tous des employés d’une entreprise privée, étaient logés dans un centre pour jeunes de Pyeongchang, séparé du village des athlètes.

-JO 2018-Dopage : 32 Russes non-invités à Pyeongchang ont fait appel dont Ahn, Ustyugov et Shipulin

Selon la procédure d’urgence, 32 athlètes russes blanchis des soupçons de dopage mais exclus des JO de Pyeongchang ont fait appel deux jours avant l’ouverture des Jeux en Corée du Sud.

Trente-deux sportifs russes non-invités par le CIO pour les Jeux olympiques de Pyeongchang, dont le patineur de vitesse Viktor Ahn et le biathlète Anton Shipulin, ont fait appel devant le Tribunal arbitral du sport, a indiqué mardi le TAS

Décision attendue mercredi soir. Les appels, qui concernent également le fondeur Sergey Ustyugov, seront examinés mercredi à deux jours de l’ouverture des Jeux par une chambre ad-hoc du TAS installée à Pyeongchang, a précisé l’instance. “Les appels ont été déposés mardi matin et les décisions seront probablement rendues mercredi soir”, a indiqué un porte-parole du TAS.

Des champions olympiques privés de JO. Parmi les 32 Russes qui ont fait appel, selon une procédure d’urgence, figure le spécialiste du short-track Viktor Ahn, sextuple champion olympique. Ahn, né Sud-Coréen, est devenu Russe juste avant Sotchi-2014. Sa présence aux JO-2018 en ferait une des grandes stars du rendez-vous.

Anton Shipulin, l’un des meilleurs biathlètes du monde, a régulièrement figuré dans le Top 5 du classement général de la Coupe du monde. Evgeniy Garanichev, autre biathlète, a remporté la médaille de bronze sur l’épreuve de l’Individuelle à Sotchi. Figure également dans la liste la patineuse Ksenia Stolbova, vice-championne olympique en couple 2014.

169 Russes jugés “propres”. À la suite de la suspension de la Russie, un panel du CIO présidé par l’ex-ministre française des Sports Valérie Fourneyron a été chargé de faire la sélection des sportifs russes invités à Peyongchang. Il en a retenu 169, jugés “propres”, sur une liste initiale de 500 sportifs transmise par le Comité national olympique russe.

Des athlètes observés de très près. Mais ce sont au total 168 sportifs russes qui participeront aux JO qui s’ouvrent vendredi, a indiqué le CIO, car une patineuse de vitesse a décliné l’invitation en solidarité avec ses partenaires non-invitées. Ces sportifs seront accompagnés de 169 officiels, selon le CIO.

Un groupe de supervision va “examiner le comportement des sportifs russes” pendant la durée des Jeux et fera un rapport à la commission exécutive du CIO qui décidera alors de lever ou non la suspension du Comité olympique russe, a ajouté le CIO. Cette mesure, prévue dans la décision du CIO de suspendre la Russie prise le 5 décembre, pourrait alors permettre à la délégation russe de défiler sous le drapeau russe lors de la cérémonie de clôture des JO le 19 février.

-Super Bowl : les audiences en repli sensible, au plus bas depuis 9 ans

Malgré une finale enlevée qui a conduit à la victoire surprise des Philadelphia Eagles, le nombre de téléspectateurs devant la finale du Super Bowl était en baisse dimanche soir.

 

La 52ème édition du Super Bowl dimanche a rassemblé 103,4 millions de téléspectateurs aux États-Unis. Un chiffre qui en fait le programme le plus regardé de l’année mais qui constitue le total le plus bas depuis neuf ans pour cet événement, selon des chiffres préliminaires publiés lundi par l’institut Nielsen.

Une baisse annoncée des audiences. Le Super Bowl restait sur quatre finales d’affilée à plus de 110 millions de téléspectateurs, avec un record à 114,4 lors de l’édition 2015 (victoire de New England sur Seattle). Bien que le match de dimanche, qui a vu la victoire surprise des Philadelphia Eagles sur les New England Patriots par 41 à 33, soit déjà considéré comme l’un des meilleurs de l’histoire du Super Bowl, cette cuvée de prestige n’a pu empêcher la baisse des audiences. Déjà lors de la saison régulière de la ligue de football américain NFL, les audiences avaient enregistré un recul de 9,7% en moyenne.

Un ralentissement à cause d’une prise de conscience ? Beaucoup s’interrogent sur les raisons de ce ralentissement, parfois attribué à la polémique récurrente sur les lésions cérébrales dont souffrent de nombreux anciens joueurs. Selon plusieurs études, elles seraient dues à la répétition des chocs à la tête au cours des matches.

Des conséquences sur le prix des spots de pub. Ce repli des audiences pourrait affecter les montants que sont prêts à débourser les annonceurs à l’occasion du Super Bowl. Cette année, le prix moyen d’un spot de 30 secondes était en légère hausse, à un peu plus de cinq millions de dollars.

-Basket-NBA : Utah et Gobert remontent, Washington en forme

Washington grâce à la profondeur de son effectif et Utah qui bénéficie des retours de blessure de Gobert et Hood ont remporté leurs matchs lundi soir.

Washington carbure à plein régime et pas moins de huit joueurs ont inscrit plus de 10 points lors de la victoire 111-102 contre Indiana lundi soir, tandis que Utah et son pivot français Rudy Gobert se rapprochent des places qualificatives pour les play-offs du championnat NBA.

La victoire sans leur meneur vedette. La profondeur de l’effectif des Wizards leur a permis d’aller battre les Pacers de manière très convaincante. Avec notamment 21 points de Bradley Beal, ils ont remporté leur cinquième victoire consécutive, leur meilleure série cette saison, et pointent à la 4e place de la conférence Est, tout près de Cleveland (3e). Et cela sans leur meneur vedette John Wall, blessé au genou gauche et toujours indisponible.

“C’est effectivement un gros coup dur pour nous de ne pas pouvoir compter sur lui, mais on a bien joué et on a trouvé des moyens de gagner malgré son absence”, s’est réjoui Bradley Beal après la partie. Les Wizards ont en effet remporté tous leurs matches depuis la blessure de Wall.

Indiana, 6e à l’Est, et qui était privé de son arrière All Star Victor Oladipo, malade, est de son côté passé à travers son match et a vu une bonne série de six succès à domicile interrompue. La seule satisfaction pour les Pacers est venue de Bojan Bogdanovic, auteur de 29 points, son meilleur total de la saison.

Hood et Gobert boostent Utah. Autre équipe en grande forme, Utah a largement battu La Nouvelle-Orléans 133-109. Le Jazz a gagné ici son sixième match d’affilée et remonte comme une balle vers les places qualificatives pour les phases finales. Utah est 10e pour le moment mais a remporté huit de ses dix dernières rencontres depuis que son pivot français Rudy Gobert est revenu  de blessure.

Et le Jazz a battu ces derniers jours des clients comme San Antonio ou Golden State. Le récent retour de Rodney Hood, qui lui aussi était blessé, a également fait du bien aux joueurs de Salt Lake City : Hood a ainsi marqué 30 points contre les Pelicans, Ricky Rubio en a inscrit 20 et Rudy Gobert 19. Le Français a également capté 10 rebonds.

Les résultats des matches de lundi : 

LA Clippers – Dallas 104 – 101
Miami – Orlando 109 – 111
Sacramento – Chicago 104 – 98
Denver – Charlotte 121 – 104
La Nouvelle-Orleans – Utah 109 – 133
Detroit – Portland 111 – 91
Indiana – Washington 102 – 111

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *