Haïti : La victoire de Jovenel Moïse confirmée malgré certaines « irrégularités » Selon Radio Canada

Le Conseil électoral provisoire d’Haïti a confirmé mardi l’élection de Jovenel Moïse à la présidence du pays. L’homme d’affaires de 48 ans doit être assermenté le 7 février.

RADIO-CANADA AVEC ASSOCIATED PRESS

Après s’être penchés sur 12 % des votes exprimés lors de l’élection du 20 novembre, les juges du tribunal électoral haïtien ont conclu que le scrutin avait bel et bien été entaché de quelques irrégularités. Ils n’ont cependant détecté « aucune fraude massive », contrairement aux prétentions de certains de ses adversaires.

M. Moïse, un entrepreneur agricole originaire du nord du pays, briguait les suffrages sous la bannière du parti Tet Kale du président sortant Michel Martelly. Néophyte en politique, il a devancé ses 26 rivaux dès le premier tour avec plus de 55 % des voix, malgré un taux de participation de seulement 21 %.

Deuxième, l’ingénieur Jude Célestin, de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne, est crédité de 19 %.

Le dauphin de M Martelly avait remporté le plus grand nombre de votes lors du premier tour de l’élection présidentielle organisée en octobre 2015, mais le deuxième tour avait été annulé en raison de multiples problèmes. La commission électorale avait finalement ordonné que l’élection présidentielle soit reprise en entier.

Pour éviter une vacance du pouvoir, les parlementaires haïtiens avaient élu Jocelerme Privert à titre de président par intérim en février 2016.

Selon Reuters, des fusillades ont éclaté lundi à Port-au-Prince. De violentes manifestations avaient déjà eu lieu après la proclamation des résultats provisoires. Les adversaires de Jovenel Moise affirment qu’ils n’accepteront jamais la victoire du candidat du PTHK.

Le président élu aura fort à faire pour améliorer la situation des quelque 11 millions d’Haïtiens. La Perle des Antilles pointe au 163e rang de l’Indice de développement humain des Nations unies, qui compte 188 pays.

Haïti est actuellement aux prises avec une épidémie de choléra, qui a jusqu’à maintenant touché 800 000 personnes, dont 10 000 sont mortes, selon des données publiées cet été par l’Organisation mondiale de la santé.

La maladie a été importée par des Casques bleus népalais venus aider le pays à se relever du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Le pays a aussi été touché cet automne par l’ouragan Matthew, qui a fait des centaines de victimes et détruit des milliers de maisons ainsi que des récoltes.

Selon l’UNICEF, 2 millions de personnes ont été touchées d’une manière ou d’une autre par cette catastrophe naturelle, et 1,4 million d’entre eux, dont 600 000 enfants, ont besoin d’une aide humanitaire.

Photo : Getty Images/Hector Retamal
Dossier à Suivre…

Haïti-Présidentielle : Nouveau décompte des votes après la mise à l’écart de 70 procès-verbaux (Officiel)

Des irrégularités, pas de fraude massive
mardi 3 janvier 2017

Note d’information du Conseil électoral provisoire (Cep)

Transmise à AlterPresse tôt dans la matinée du 3 janvier 2017

La décision du BCEN relative au contentieux de la Présidentielle du 20 novembre 2016 été rendue après délibération des juges et, a été affichée hier soir (2 janvier 2017) vers 9h au BCEN (133, route de Frères), en présence de juge de paix.

Selon l’arrêt des juges électoraux, il n’y a pas eu de fraudes massives néanmoins l’analyse des 12% des procès verbaux a révélé des irrégularités qui ne sauraient affecter le processus.

Par cette décision qui ne laisse aucune “possibilité de recours” 70 PV sont à écarter et 8 sont à comptabiliser.

Le tribunal électoral a donc ordonné au CTV de faire le décompte des votes et d’en donner suite adéquate à cette décision.

Pétion-ville, le 3 janvier 2016, 7 :00 AM

Nicole Siméon
Porte-Parole

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *