NBA: San Antonio va retirer le maillot de Tim Duncan

Lors d’une cérémonie prévue le 18 décembre, San Antonio va retirer le maillot de Tim Duncan qui a mis un terme à sa carrière en juillet, à 40 ans, après 19 saisons et cinq titres NBA avec les Spurs, a annoncé mercredi la franchise texane.

Le N.21 porté par Duncan ne sera plus attribué, ce qui fera du “Big Fundamental” le huitième joueur de l’histoire des Spurs à être ainsi honoré, après notamment David Robinson.
La cérémonie sera organisée après un match contre La Nouvelle-Orléans. Duncan qui a rejoint l’encadrement des Spurs, sans avoir de titre précis, est le meilleur marqueur de l’histoire de l’équipe (26.496 points), le meilleur rebondeur (15.091 rebonds) et le meilleur contreur (3.020).

-Basket-NBA : Cleveland encore trop fort pour Toronto

Les Cavs ont arraché la victoire face aux Raptors, mardi soir, et présentent un bilan de neuf victoires pour une défaite seulement.

Le champion NBA en titre, Cleveland, a remporté le duel au sommet de la conférence Est face à l’ambitieuse équipe de Toronto qui l’a toutefois chahuté jusqu’au bout (121-117), mardi. Pour la deuxième fois cette saison, les Cavaliers ont battu les Raptors, qu’ils avaient déjà surclassés en finale de conférence en mai dernier.

LeBron James tout près d’un nouveau “triple double”. Cleveland a décroché sa neuvième victoire en dix matches et avec un tel bilan, LeBron James réalise le meilleur début de sa carrière. “King James” a frôlé le “triple double” (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec ses 28 points, 14 rebonds et 9 passes décisives. Depuis le début de la saison, le triple champion NBA tourne à des moyennes de 23,4 points, 9,6 passes et 8,9 rebonds par match. Mais les Cavaliers ont souffert face à une équipe qui ne s’était pas encore inclinée en déplacement et qui aligne le meilleur marqueur de NBA DeMar DeRozan. S’il est resté sous le seuil des 30 points (avec 26 pts), pour la deuxième fois seulement cette saison, ses Raptors ont fait trembler les Cavs.

Le “Big Three” décisif dans le “money time”. Les champions NBA avaient pourtant abordé la dernière période avec une belle avance (91-84), mais Toronto a fini fort et a même compté six points d’avance (107-101), obligeant Tyronn Lue à relancer dans la bataille Kyrie Irving et Kevin Love. Avec son “Big Three” reconstitué, Cleveland a repris l’ascendant, aidé une nouvelle fois par les paniers à trois points de Channing Frye, décisif dans le “money time”.

La logique a prévalu dans l’autre affiche de la conférence Est entre Miami et Atlanta, les Hawks s’imposant 93-90 pour un huitième succès en dix matches. Charlotte, vainqueur à Minnesota (115-108, avec 16 pts pour Batum), et Chicago, qui a survolé sa rencontre à Portland (113-88, 27 pts pour Butler), sont respectivement 4ème et 5ème à l’Est. Enfin, dans la dernière rencontre de la nuit, les Lakers ont retrouvé un bilan positif (6 v., 5 d.) après leur succès sur Brooklyn (125-118).

Une polémique LeBron James-Phil Jackson. L’avant-match a été animé par la polémique qui a monté ces dernières heures en NBA. LeBron James a indiqué avoir perdu “tout respect” pour Phil Jackson, président des New Yorks Knicks, rapporte RMC Sport. L’ancien entraîneur des Lakers et des Bulls a qualifié l’entourage de la star de NBA de “posse”, que l’on peut traduire par “bande” en français. Un terme loin d’être neutre qui désigne habituellement les bandes qui entourent traditionnellement les rappeurs américains et contient une forte connotation raciale.

“Je n’avais que du respect pour lui en tant qu’entraîneur, pour tout ce qu’il a accompli dans sa carrière”, a indiqué le triple champion NBA après l’entraînement de Cleveland mardi. “Mais maintenant, je n’ai plus rien pour lui. L’étiquette qu’il a utilisée, ce n’est pas ce sur quoi j’ai bâti toute ma carrière, ce n’est pas ce que ma famille défend”, a-t-il insisté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *