Leonard Cohen est mort dans son sommeil après une chute

Son agent a précisé dans un communiqué que cette mort avait été “soudaine, inattendue et paisible”.

Ce sont les premières explications sur la mort de l’artiste canadien. Léonard Cohen est mort dans son sommeil, mais après avoir fait une chute nocturne à son domicile, a indiqué mercredi l’agent du chanteur, rapporte le site de Radio Canada.

Une mort “paisible”. “Léonard Cohen est mort pendant son sommeil après une chute dans le milieu de la nuit le 7 novembre. La mort a été soudaine, inattendue et paisible”, indique dans un communiqué l’agent. L’artiste originaire de Montréals’est éteint à l’âge de 82 ans le 7 novembre dernier mais cette disparition n’a été rendue publique que trois plus tard. Il souffrait depuis plusieurs années d’un cancer selon le New Yorker.

Enterré à Montréal. L’interprète du célèbre Hallelujah laisse derrière lui un fils et une fille ainsi que trois petit-enfants. Il a été enterré jeudi dernier, auprès de ses parents, de ses grands-parents et de ses arrières-grands-parents comme il l’avait demandé au cimetière de Westmound, à Montréal.

-Julien Clerc : “La vie m’a dressé”
Invité de “De quoi j’ai l’air”, Julien Clerc est revenu sur l’évolution de son caractère tout au long de sa carrière.

Julien Clerc est un chanteur qui a marqué sa génération et qui a un lien très fort avec son public. “On a la chance, dans notre métier, de croiser le meilleur des gens. Les gens nous renvoient très souvent un bon visage parce que les moments où nous nous rencontrons sont des moments de joie, de fête et d’émotion”, a expliqué l’interprète de “Ma préférence à moi” dans “De quoi j’ai l’air” avec Nikos vendredi.

“Profiter des rencontres”. Pour Julien Clerc, “il faut essayer de bien profiter de ces moments de rencontre”. “Il y a les concerts, mais aussi, par moment, la vie vous offre un moment de rencontre qui est différent, plus intime, et il faut beaucoup en profiter. C’est une chance que la vie offre aux artistes”.

“J’étais beaucoup plus impatient”. Cette vision de Julien Clerc a évolué grâce à sa carrière. “Quand j’étais plus jeune, j’étais beaucoup plus impatient, j’étais quelqu’un de pressé, qui pouvait avoir des jugements à l’emporte pièce”, s’est souvenu le chanteur. Mais, “la vie m’a dressé”, confie-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *