La Fifa contre le coquelicot sur les maillots, Theresa May scandalisée

La Première ministre britannique Theresa May a qualifié mercredi de “scandaleuse” la décision de la Fifa d’interdire à l’Angleterre et à l’Ecosse d’arborer un coquelicot sur les maillots en souvenir des soldats morts à la guerre, lors de leur match des qualifications pour le Mondial-2018, le 11 novembre.

“C’est tout à fait scandaleux”, a déclaré Theresa May lors de la séance des questions au Premier ministre devant la Chambre des communes.

“Nos joueurs de football veulent rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie pour notre sécurité”, a-t-elle ajouté. “Ce serait absolument normal qu’ils soient autorisés à le faire.”

“C’est un message clair de notre part. Avant qu’ils (la Fifa, NDLR) nous disent ce que l’on doit faire, ils feraient mieux de résoudre les problèmes qu’ils ont chez eux”, a attaqué la Première ministre.

“La Fifa respecte totalement l’importance des commémorations du 11 novembre, a expliqué la Fifa mercredi à l’AFP. “Les Lois du Jeu sont supervisées par l’International Football Association Board, composé des quatre Fédérations britanniques et de la Fifa, et s’appliquent aux 211 associations membres.

La Loi 4, paragraphe 4, affirme clairement que les équipements des joueurs ne doivent comporter aucun message politique, religieux ou commercial. Cette loi est appliquée uniformément en cas de demande similaire d’une association membre afin de commémorer de tels événements historiques”, a précisé l’instance.

Une pétition pour demander à la Fifa de revenir sur sa décision, lancée par un ancien navigateur de la Royal Air Force, avait déjà récolté près de 200.000 signatures mercredi matin.

Déjà en 2011, la Fifa avait fait marche arrière et laissé l’équipe des “Trois Lions” arborer un coquelicot et porter un brassard noir lors d’un match amical contre l’Espagne.

Dans les pays du Commonwealth, il est d’usage d’accrocher sur sa poitrine un coquelicot de papier en commémoration des soldats morts ou blessés à la guerre. Le “poppy” se porte de fin octobre/début novembre jusqu’au 11 novembre, jour de l’Armistice.

Paris-Bercy: Djokovic “dans le bon rythme”

Le numéro un mondial Novak Djokovic s’est mis d’emblée “dans le bon rythme” pour gagner son premier match au Masters 1000 de Paris-Bercy face au Luxembourgeois Gilles Muller en deux sets 6-3, 6-4, mercredi.

“J’ai eu des hauts et des bas depuis un ou deux mois mais je suis content de ce que j’ai fait aujourd’hui”, a dit le Serbe.

A cause d’une légère baisse de régime depuis l’été, Djokovic se retrouve dans la position de devoir défendre à Paris la place de N.1 qu’il occupe depuis plus de deux ans. Pour ne pas dépendre des résultats de son rival Andy Murray, il doit atteindre la finale.

Muller, un gaucher en forme qui est au meilleur classement de sa carrière (34e mondial) à 33 ans, n’était pas l’adversaire le plus commode pour un premier match. “C’est un serveur-volleyeur. Je trouve que la surface est plus rapide que les années précédentes. Ca jouait en sa faveur”, a commenté Djokovic.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *