Affaire de la sex-tape: Un maître-chanteur présumé remis en liberté

L’un des mis en cause dans l’affaire de la sex-tape du footballeur Mathieu Valbuena, Mustapha Zouaoui, présenté comme l’un des maîtres-chanteurs, a été remis en liberté jeudi, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat.

Mustapha Zouaoui, qui avait été libéré une première fois en février dernier, avait été réincarcéré en juillet pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire.

Il a retrouvé la liberté jeudi à l’expiration de la durée maximale de détention provisoire prévue par la loi, quatre mois, a précisé à l’AFP son avocat Me Serge Money. Au total, il aura effectué huit mois de détention.

L’affaire de la tentative de chantage à la sex-tape avait éclaté à l’automne 2015, lorsque le footballeur Karim Benzema avait été mis en examen, soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre les maîtres-chanteurs et Mathieu Valbuena.

Mustapha Zouaoui, homme à tout faire qui gravite depuis des années autour des footballeurs, est présenté par les enquêteurs comme le cerveau de l’entreprise. Après avoir quitté sa maison d’arrêt, il a de nouveau été placé sous contrôle judiciaire.

– Coupe de la Confédération: le petit poucet Béjaïa face à l’ogre Mazembe

Si la finale de la Coupe de la Confédération samedi, entre l’expérimenté TP Mazembe et le néophyte MO Béjaïa, a tout l’air d’un combat entre David et Goliath, le parcours des deux équipes cette année annonce une opposition qui risque d’être plus relevée.

Le Tout Puissant Mazembe n’aura jamais autant porté son nom que face au Mouloudia Olympique Bejaïa (MOB) qu’il affronte samedi 29 octobre pour la finale aller de la Coupe de la Confédération. Car du haut de ses 9 finales africaines de club, et 6 trophées, le TP Mazembe fait face à un vrai néophyte qui a réussi l’exploit d’arriver en finale pour sa première participation à une compétition africaine.

« Le MOB est la toute petite équipe africaine de cette compétition. Nous sommes le petit poucet qui va défier l’ogre africain », a d’ailleurs reconnu devant la presse l’entraîneur algérien Nasser Sandjak, à 48h de la finale aller. Tentative d’intox de la part d’un ancien vainqueur du trophée (2000 avec la JS Kabylie) ou lecture objective des forces en présence ? Toujours est-il qu’au vu des dernières confrontations entre les deux équipes, l’écart semble plus ténu.

Le MO Béjaïa et le TP Mazembe se sont croisés cette année en matches de poule pour un résultat (0-0 ; 1-0 pour Mazembe) qui donne aujourd’hui l’ascendant psychologique aux Congolais, mais également un espoir de créer l’exploit pour les Algériens. « Nos matches contre le MOB ont été très serrés. Cela va encore être le cas samedi, prédit Hubert Velub, entraîneur du TP Mazembe. Notre adversaire est solide, coriace, il ne lâche rien. »

Béjaïa, la belle histoire

Peu de gens auraient parié un dinar algérien, sur une qualification du MOB en finale de la Coupe de la Confédération il y a cinq ans. A cette époque, le club du Mouloudia venait tout juste de retrouver la deuxième division algérienne après un an en D3. Deux saisons plus tard, les Crabes accèdent à l’élite pour la première fois de leur histoire depuis leur création en 1954.

Maintenu pour sa première saison (11e), le Mouloudia, pour sa deuxième, gagne la Coupe d’Algérie, termine deuxième du championnat, et se qualifie au tour préliminaire de la Ligue des champions africaine. Reversé en Coupe de la Confédération après son élimination par le Zamalek, le MOB accède aux demi-finales après un parcours qui tient un peu du miracle en ayant marqué que deux buts en six matches (deux victoires, deux nuls, et deux défaites).

En demi-finale, l’équipe de Sandjak est également aidée par sa bonne étoile. Tenu en échec à domicile (0-0) par le Kawkab Marakech, le MOB se qualifie grâce à son but marqué à l’extérieur à la… 90e minute sur le terrain des Marocains (1-1).

Mazembe a l’habitude

Vainqueur de la Ligue des champions en 2015, le Tout Puissant Mazembe veut remporter la Coupe de la Confédération 2016 pour réussir un doublé inédit. « Ce sera un petit exploit de gagner la Coupe de la Confédération après une Ligue des Champions. Tout le monde attend ça à Lubumbashi », a lancé Hubert Velud en conférence de presse à deux jours de la rencontre.

Les Corbeaux ont l’habitude des finales, surtout de les remporter puisqu’ils n’ont perdu que trois finales sur les neuf disputées en compétitions africaines. Le MOB est averti…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *